Charles Baudelaire



A une Dame créole

Au pays parfumé que le soleil caresse, J'ai connu, ...

À une heure du matin

Enfin ! seul ! On n’entend plus que ...

A une passante

La rue assourdissante autour de moi hurlait. Longue, mince, ...

Bénédiction

Lorsque, par un décret des puissances suprêmes, Le Poète ...

Bien loin d’ici

C'est ici la case sacrée Où cette fille très ...

Bohémiens en voyage

La tribu prophétique aux prunelles ardentes Hier s'est mise ...

Chacun sa chimère

Sous un grand ciel gris, dans une grande ...

Chant d’automne

I Bientôt nous plongerons dans les froides ténèbres ; Adieu, ...

Correspondances

La Nature est un temple où de vivants ...

Don Juan aux Enfers

Quand Don Juan descendit vers l'onde souterraine Et lorsqu'il ...

Élévation

Au-dessus des étangs, au-dessus des vallées, Des montagnes, des ...

Je te donne ces vers…

Je te donne ces vers afin que si ...

L’âme du vin

Un soir, l'âme du vin chantait dans les ...

L’appel du large

Un matin nous partons, le cerveau plein de ...

L’Etranger

— Qui aimes-tu le mieux, homme énigmatique, dis ...

L’homme et la mer

Homme libre, toujours tu chériras la mer ! La ...

L’horloge

Horloge ! dieu sinistre, effrayant, impassible, Dont le doigt ...

L’Horloge

Horloge ! dieu sinistre, effrayant, impassible, Dont le doigt ...

La beauté

Je suis belle, ô mortels ! comme un ...

La Chambre double

Une chambre qui ressemble à une rêverie, une ...

La muse malade

Ma pauvre muse, hélas ! qu'as-tu donc ce ...

La Muse vénale

Ô muse de mon coeur, amante des palais, Auras-tu, ...

La Vie antérieure

J’ai longtemps habité sous de vastes portiques Que les ...

Le chat

Viens, mon beau chat, sur mon coeur amoureux ...

Le Chien et le Flacon

« — Mon beau chien, mon bon chien, ...

Le Confiteor de l’artiste

Que les fins de journées d’automne sont pénétrantes ...

Le Désespoir de la vieille

La petite vieille ratatinée se sentit toute réjouie ...

Le Fou et la Vénus

Quelle admirable journée ! Le vaste parc se ...

Le Guignon

Pour soulever un poids si lourd, Sisyphe, il faudrait ...

Le jeu

Dans des fauteuils fanés des courtisanes vieilles, Pâles, le ...

Le Mauvais Moine

Les cloîtres anciens sur leurs grandes murailles Etalaient en ...

Le Mauvais Vitrier

Il y a des natures purement contemplatives et ...

Le parfum

Lecteur, as-tu quelquefois respiré Avec ivresse et lente gourmandise Ce ...

Le poison

Le vin sait revêtir le plus sordide bouge D'un ...

Le serpent qui danse

Que j'aime voir, chère indolente, De ton corps si ...

Le soleil

Le long du vieux faubourg, où pendent aux ...

Le Soleil

Le long du vieux faubourg, où pendent aux ...

Le Vin de Chiffonniers

Souvent à la clarté rouge d'un réverbère Dont le ...

Le Vin de l’Assassin

Ma femme est morte, je suis libre ! Je ...

Le vin des amants

Aujourd'hui l'espace est splendide ! Sans mors, sans éperons, ...

Le Vin du Solitaire

Le regard singulier d'une femme galante Qui se glisse ...

Le Voyage

À Maxime Du Camp I Pour l’enfant, amoureux de cartes ...

Les bijoux

La très-chère était nue, et, connaissant mon coeur, Elle ...

Les chats

Les amoureux fervents et les savants austères Aiment également, ...

Les hiboux

Sous les ifs noirs qui les abritent, Les hiboux ...

Les phares

Rubens, fleuve d'oubli, jardin de la paresse, Oreiller de ...

LV - Causerie

Vous êtes un beau ciel d'automne, clair et ...

L’albatros

Souvent, pour s'amuser, les hommes d'équipage Prennent des albatros, ...

L’Ennemi

Ma jeunesse ne fut qu’un ténébreux orage, Traversé çà ...

L’Examen de Minuit

La pendule, sonnant minuit, Ironiquement nous engage À nous rappeler ...

L’Idéal

Ce ne seront jamais ces beautés de vignettes, Produits ...

L’Invitation au Voyage

Mon enfant, ma sœur, Songe à la douceur D’aller là-bas ...

Moesta et errabunda

Dis-moi, ton cœur parfois s’envole-t-il, Agathe, Loin du noir ...

Parfum exotique

Quand, les deux yeux fermés, en un soir ...

Paysage

Je veux, pour composer chastement mes églogues, Coucher auprès ...

Paysage

Je veux, pour composer chastement mes églogues, Coucher auprès ...

Recueillement

Sois sage, ô ma Douleur, et tiens-toi plus ...

Remords posthume

Lorsque tu dormiras, ma belle ténébreuse, Au fond d’un ...

Sonnet d’automne

Ils me disent, tes yeux, clairs comme le ...

Tristesses de la lune

Ce soir, la lune rêve avec plus de ...

Un cheval de race

Elle est bien laide. Elle est délicieuse pourtant ...

Un Plaisant

C’était l’explosion du nouvel an : chaos de ...

Une charogne

Rappelez-vous l'objet que nous vîmes, mon âme, Ce beau ...

Une gravure fantastique

Ce spectre singulier n'a pour toute toilette, Grotesquement campé ...