Alphonse de Lamartine



A Elvire

Oui, l'Anio murmure encore Le doux nom de Cynthie ...

A la grande chartreuse

Jéhova de la terre a consacré les cimes ...

Adieu

Oui, j'ai quitté ce port tranquille, Ce port si ...

Adieux a la mer

Murmure autour de ma nacelle, Douce mer dont les ...

Consolation

Quand le Dieu qui me frappe, attendri par ...

Contre la peine de mort

(Au peuple du 19 octobre 1830) Vains efforts ! ...

Dieu

(A M. de la Mennais) Oui, mon âme se ...

Eternité de la nature, brièveté de l’homme

Roulez dans vos sentiers de flamme, Astres, rois de ...

Hymne au Christ

... L'astre qu'à ton berceau le mage vit ...

Hymne au Soleil

Vous avez pris pitié de sa longue douleur ...

Ischia

Le soleil va porter le jour à d'autres ...

L’automne

Salut ! bois couronnés d'un reste de verdure ...

L’occident

Et la mer s'apaisait, comme une urne écumante Qui ...

La branche d’amandier

De l'amandier tige fleurie, Symbole, hélas! de la beauté, Comme ...

La Gloire

(A un poète exilé) Généreux favoris des filles de ...

La liberté, ou une nuit à Rome

Comme l'astre adouci de l'antique Elysée, Sur les murs ...

La Poésie sacrée

DITHYRAMBE A M. Eugène de Genoude. Son front est couronné ...

La retraite

Aux bords de ton lac enchanté, Loin des sots ...

Le Crucifix

Toi que j'ai recueilli sur sa bouche expirante Avec ...

Le désespoir

Lorsque du Créateur la parole féconde, Dans une heure ...

Le golfe de Baya

Vois-tu comme le flot paisible Sur le rivage vient ...

Le lac

Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages, Dans la ...

Le lézard

Sur les ruines de Rome. Un jour, seul dans ...

Le Maître que j’adore

Et j'ai dit mon coeur : que faire ...

Le papillon

Naître avec le printemps, mourir avec les roses, Sur ...

Le poète mourant

La coupe de mes jours s'est brisée encor ...

Le Soir

Le soir ramène le silence. Assis sur ces rochers ...

Le Vallon

Mon cœur, lassé de tout, même de l’espérance, N’ira ...

Les voiles

Quand j'étais jeune et fier et que j'ouvrais ...

L’Homme

À LORD BYRON. Toi, dont le monde encore ignore ...

L’isolement

Souvent sur la montagne, à l’ombre du vieux ...

Pensée des morts

Voilà les feuilles sans sève Qui tombent sur le ...

Philosophie

(Au Marquis de L.M.F) Oh ! qui m'emportera vers ...

Souvenir

En vain le jour succède au jour, Ils glissent ...