Le buffet

Arthur Rimbaud

C’est un large buffet sculpté ; le chêne sombre,
Très vieux, a pris cet air si bon des vieilles gens ;
Le buffet est ouvert, et verse dans son ombre
Comme un flot de vin vieux, des parfums engageants ;

Tout plein, c’est un fouillis de vieilles vieilleries,
De linges odorants et jaunes, de chiffons
De femmes ou d’enfants, de dentelles flétries,
De fichus de grand’mère où sont peints des griffons ;

– C’est là qu’on trouverait les médaillons, les mèches
De cheveux blancs ou blonds, les portraits, les fleurs sèches
Dont le parfum se mêle à des parfums de fruits.

– Ô buffet du vieux temps, tu sais bien des histoires,
Et tu voudrais conter tes contes, et tu bruis
Quand s’ouvrent lentement tes grandes portes noires.

Arthur Rimbaud, Cahier de Douai

Imprimer ce poème

39 commentaires sur “Le buffet”

  1. Chaleron

    dit :

    C’est bien et facile à apprendre

  2. Segalen

    dit :

    J’ai appris ce poème en CM2 dans l’école primaire de la rue Milton chez Madame Loriers. J’ai aimé le réciter devant la classe qui écoutait dans un grand silence. Et tant d’années plus tard, je ne connais par cœur que la dernière strophe mais l’émotion reste la même et appelle tant de belles images.

  3. Jaqueline morissette

    dit :

    J’adore…

  4. Michel Rousseau

    dit :

    J’ai dû apprendre ce poème pour une chorégraphie  » la guerre des tiroirs » et moi qui ai des problèmes de mémoire, je l’ai appris très facilement.

  5. Dahmer

    dit :

    Très difficile de l’apprendre…

  6. Glazie

    dit :

    Très difficile à l’apprendre pour nous les collégiens.

  7. Vieille de 60 ans

    dit :

    Poème très très dure et long à apprendre

  8. BITSANGOU

    dit :

    Aujourd’hui, je trouve que ce poème est très beau et original au niveau de la description de ce fameux buffet ; pourtant je l’ai appris de façon difficile car : pas trop inspirée pour l’apprendre contrairement à d’autres poésies. Je trouvais effectivement le poème très descriptif , donc difficile à mémoriser pour moi à l’âge de 8/9 ans (CM1) 1978/79. J’étais une élève plutôt forte pour apprendre, réciter les poésies que l’institutrice nous imposait. J’avais de bonnes notes et veinarde que je suis, je ne me suis pas fait interroger ce jour là. LOL.

    Bon courage, aux écoliers ou collégiens qui l’apprendra (avec astuces) sans s’ennuyer ; à apprendre avec plaisir !

  9. GLUCK Anne Marie

    dit :

    Moi aussi j’ai appris ce merveilleux poème… j’ai 76 ans… j’ai un vieux buffet Henri II, plein de nappes, de mouchoirs, d’assiettes et de verres… mon petit fils Noah le trouve très vieux ! Mais je suis sûre qu’il s’en souviendra ! Anne Marie

  10. Paulux12

    dit :

    Moi je l’aurais préféré à volonté…

  11. Nolhan

    dit :

    Je dois l’apprendre et franchement c’est dur

  12. Elene

    dit :

    C’est bien

  13. élève de 5ème

    dit :

    Ce poème est claqué au plus profond du sous-sol. Je dois l’apprendre. C’est nul !

  14. Gaëtan 5°

    dit :

    Il est super

  15. Gérard

    dit :

    J’ai du l’apprendre dans les années 50 lorsque j’étais écolier à l’école primaire rue Léon Frot à Paris. A l’époque, j’avais la mauvaise habitude de ne pas trop apprendre les poésies. Si j’étais interrogé dans les premiers c’était une catastrophe par contre si j’étais interrogé dans les derniers, j’avais le temps de mémoriser le texte. Heureuse époque.

  16. Benoit VERGE-SANCHEZ

    dit :

    C’est Arthur qui meuble nos souvenirs ouvrant les portes de toute une pagaille poétique brute et massive, scories de nos illuminations au contact du poète..

  17. Martial 50

    dit :

    J’ai appris ce poème au primaire dans les années 60 je pense et retrouvé dans les petites classes du collège. Il m’a énormément marqué car les mots le décrivant dégagent à mon sens une tendresse infinie pour les choses surannées, le passé. Les vraies choses qui durent dans ce monde où tout passe et devient obsolète en un rien de temps… Et puis il m’est d’autant plus cher que j’ai le même buffet chez moi, rempli d’une jolie vaisselle que ma mère sortait pour les grandes occasions. Il me rappelle mes parents disparus. Il a 4 portes et 3 tiroirs, il est dans un superbe état en chêne ciré et j’ai l habitude de dire que si je devais me séparer de tout, ou déménager, je ne le laisserais jamais derrière moi. Je crois et même je suis sur qu’il m’accompagnera jusqu’au bout…

  18. Chantal

    dit :

    Écoutez le chanté par Léo Ferré ! Et vous le retiendrez !

  19. 6eme

    dit :

    Trop dur

  20. Fabre

    dit :

    J’ai appris ce magnifique poème en classe de quatrième. Je n’étais pas un bon élève dans l’ensemble sauf en poesie ! J’ai 75 ans, j’aime toujours ça. Merci Arthur ! Et les autres…

  21. d’aléo E

    dit :

    Non étudié en classe mais appris pour le plaisir toujours renouvelé du texte et des images qu’il suscite, je cherche le texte ou poème de Rémy de Gourmont sur la lande de Lessay.

  22. Eddy Ringard

    dit :

    Ca me rappelle le poème ‘Le canapé’….

  23. Mary

    dit :

    Il trotte dans ma tête un souvenir de CM1. Je le cherchais depuis longtemps et la magie d’internet m’a permis de le retrouver. Oui c’est un souvenir d’antan, d’autrefois, de fleurs séchées, de confitures, de belle vaisselle qui sort pour les grandes occasions. C’est aussi le nettoyage des colonnes du buffet, des raisins sculptés sur les portes, des tiroirs fermés à clefs. Il y a quelques photos de famille.

  24. covid

    dit :

    C’est un beau poème.

  25. Sarah Fouillit

    dit :

    Ce poème est très bien écrit. Il est un peu long à apprendre mais il est vraiment génial.

  26. Mathis dsubois

    dit :

    Moi perso je n’aime pas ce poème. Je dois le lire pour demain et sa m’agace.

  27. antoine dupuid

    dit :

    Il est trop long et je dois l’apprendre pour demain.

  28. Bouchrette

    dit :

    Moi je l’amène en 5 ème

  29. Fille de 6ème

    dit :

    Super ce poème. Je dois l’apprendre et j’ai de la chance.

  30. Debanne

    dit :

    Le buffet des vieux temps de notre enfance…. On en remet un…. Moins de dentelle mais des nappes et ce poème recopié sur la porte intérieure….

  31. David

    dit :

    Moi en CM1 1977 pas facile pour un môme, depuis je devenu ébéniste, en est-ce la cause ou la raison ?

  32. Romain Ramirez

    dit :

    Magnifique ce poème, que j’ai appris fin des années soixante. Je replonge dans ce buffet avec tous ces vêtements et dentelles. Chaques fois que je me remémore cet inoubliable poème.

  33. La fille de 5e

    dit :

    Moi aussi je dois l’apprendre, en 5e…

  34. Mangue Corleone 667

    dit :

    Je suis en train de l’apprendre en 3e et c’est pas mal.

  35. Thierry Peltier

    dit :

    On m’a fait apprendre ce poème par coeur, en 5eme. Je le sais encore maintenant… On n’oublie jamais des vers si bien construits…

  36. delevalleux

    dit :

    J’ai le meme buffet sauf que dedans il y a des sucres d’orges et des malabars LOL

  37. René G.

    dit :

    C’est un magnifique poème qui à accompagné ma vie depuis ma classe de CM1, Il y a de cela maintenant près de soixante années. Je ne l’ai jamais oublié et de le relire aujourd’hui ma fait énormément plaisir. Je me revois en train de l’apprendre, dans la salle à manger familiale, devant précisément… le même vieux buffet. Que de beaux souvenirs!

  38. Hope

    dit :

    Je trouve ce poème intéressant et il représente avec force le temps passé, ce qui rends presque magique ce buffet

  39. jeanjacques666

    dit :

    Chaque fois que je lis ce poème, je pense à mes vacances d’écolier passées dans la ferme de ma grand-mère. Il y avait un buffet…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *