Regrets

Esther Granek

Tu vois,
Un jour est passé.
Quel beau jour c’était !
Mais tu l’ignorais.

Tu vois,
Bien qu’à ta portée,
Tu l’as laissé là
Car tu ne savais.

Tu vois,
Ce jour-là s’offrait.
Fallait lui parler.
Et qu’en as-tu fait ?

Tu vois,
Il resta muet
et terne d’aspect
comme tant de journées.

Tu vois,
Fallait l’inviter.
Fallait le bercer
Et t’y réchauffer.

Tu vois,
Fallait t’y lover
Et t’en imprégner.
Il t’appartenait.

Tu vois,
Il s’en est allé
Et trop tard tu sais
Qu’il ensoleillait.

Tu vois,
Un jour est passé.
Et tu regrettas.
Quel beau jour c’était !…

Esther Granek, Ballades et réflexions à ma façon, 1978

Imprimer ce poème

5 commentaires sur “Regrets”

  1. Jackie

    dit :

    Carpe diem. Vivre au jour le jour comme si c’était le dernier

  2. ManonH

    dit :

    Quel est la forme de ce poème s’il vous plaît?

  3. laurena

    dit :

    C’est un poème magnifique, court et très réel.

  4. Floriane

    dit :

    Un beau poème qui vaut le coup d’être lu; tout en finesse le sujet est développé, tout en douceur il fait comprendre qu’il faut vivre sans s’inquiéter & de manière à ne pas avoir de regret!

  5. Hervé BODIKE

    dit :

    Vraiment vous avez totalement raison de composer un poème pareil. il m’a plu. Nous nous souvenons des jours et des années d’autres fois que nous avons laissé passer;les jours qui étaient si beaux, si agréables… ces jours sont passés sans que nous nous en profitions. Menant nous n’avons qu’à dire: »ah!si je savais. »Trop tard! Or cela est passé; vous nous auriez cependant conseillé de bien préparer le future au lieu de rester dans le regret.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *