Regain

Esther Granek

Et mes jours et mes nuits
teintés de nostalgie
me répétaient le chant
de mon bonheur enfui.

Et mon chant d’aujourd’hui
comme un regain de vie
s’éveille en fredonnant
le bonheur au présent.

Esther Granek, De la pensée aux mots, 1997

Imprimer ce poème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *