Angoisse de l’aube

Sybille Rembard

Angoisse à hue et à dia
Réveil martyrisé
Pensées ombragées d’une mort qui nous guette
Toujours
Je ne saurais espérer un demain
Immortalité du soleil
Araignée
Répétition d’une respiration éphémère
Torpeur
Ta présence maltraitée me soulage
Je te demande pardon

Sybille Rembard, 2008

Imprimer ce poème

4 commentaires sur “Angoisse de l’aube”

  1. bapt20

    dit :

    C’est quoi le mouvement littéraire de ce poème ? Ainsi que la forme poétique comme le sonnet, une ode ou ?

  2. Wirna

    dit :

    J’aime beaucoup ce poème, on ressent bien la peur viscérale de la mort, et le soulagement que ce soit l’Autre qui souffre à notre place

  3. Fiodor

    dit :

    J’essaie désespérément de trouver la mécanique secrète d’une pareille composition, mais je ne parviens pas à identifier la chose. J’aime beaucoup, car c’est fort poétique, un brin chaotique et superbement mystérieux. Il s’en dégage une certaine émotion, et c’est bien là l’essentiel. Bravo ++

  4. zazouette

    dit :

    je trouve ce forum très beau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *