L’écho de nos tambours

Jérôme Matin

Entendez gronder les cieux
Par-delà les monts brumeux
Entendez s’ébranler les assises du monde
Le temps se soumettre aux battements des secondes

Portez vos regards aux confins de nos terres
Régions absconses témoins des millénaires
Ce pays science, foi et vérité
Ce pays Maât, ordre et équité

De l’ombre vinrent ces hommes sangliers
Gueules baveuses de pouvoir alléchées
D’antiques cités plongèrent dans le brasier
Fraudes pieuses
Puits asséchés

Entendez, sous leurs pas, reliques et ossements
La furie de nos pères, ondes et vrombissements

L’heure n’est plus aux chants, aux serments et palabres
Ce qu’il nous reste de force doit se défaire du vieil arbre

Sombre allée qu’une fin sans honneur
Que Sekhmet nous guide au-delà de nos peurs
L’histoire oubliera hymnes et discours
Que nos actes résonnent dans l’écho de nos tambours

Jérôme Matin, 2021

Imprimer ce poème

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.