Les enfants de Noel

Villebramar

Noel L…, 24 décembre 1880 / 11 mai 1922

A Saint-Mariens, passent les trains de Bordeaux à la Rochelle
de La Rochelle à Bordeaux.

Il lui offrit un collier de diamants et de perles
puis tendrement l’embrassa.

Dans la chambrette à l’étage tous deux gaiement sont montés :
leurs jours heureux qui passaient.

Deux gendarmes ont frappé
ainsi frappe le destin,

deux minutes, juste deux,
pour prendre veste et chapeau.

Puis un coup de revolver, deux orphelins, une veuve, et le malheur avec eux

Quand le garçon est monté dans la chambrette, à l’étage,
sur le lit gisait le Père ; à la main son revolver
de 14.

Ils ont fermé la maison, mis dans le train quelques meubles dans le train de Saint-Mariens, de La Rochelle à Bordeaux

dans le train de Saint-Mariens, les deux garçons et leur mère, et Noel un peu plus loin
pour être porté en terre

de La Rochelle à Bordeaux , les deux garçons et leur mère dans le train de Saint-Mariens
pour porter Noel en terre…

Noel, Noel, un enfant
nous est né, Alleluia!
chantez le Divin Enfant

les deux garçons et leur mère
ont porté Noel en Terre!

Villebramar, 2020

Imprimer ce poème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *