Farce

Kamal Zerdoumi

Le bleu et le noir
dans la manche du destin
Ce genre de partie
où ce maître triche
La joie d’être dans l’absence de limites
ou le filet de ténèbres
du pêcheur de mélancolie
À la table de jeu
sont assis les mortels
contre ce dieu
de l’essor
ou de la chute
Martyre de condamnés
dans les geôles de l’absurdité

Kamal Zerdoumi, 2020

Imprimer ce poème

2 commentaires sur “Farce”

  1. Kamal Zerdoumi

    dit :

    Oui, Kaito : je n’avais pas envisagé mon texte sous cet angle. D’où la nécessité du lecteur, l’indispensable complice.

  2. Kaito

    dit :

    Joli poème expliquant les injustices entre maître et esclave !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *