Atemporel

Kamal Zerdoumi
Ernst Ludwig Kirchner, Lever de la lune sur la Stafelalp, 1917
Ernst Ludwig Kirchner, Lever de la lune sur la Stafelalp, 1917

Les bras emplis de présent
il avait lancé un défi
au temps
Le fleuve immobile
n’était plus l’emblème
de ce qui meurt
L’on fêtait le commencement
de ce qui n’a pas de fin
la joie inépuisable
d’être un hymne permanent
à la vie
Les bras emplis de présent
il avait trouvé une nouvelle
patrie

Kamal Zerdoumi, 2020

Imprimer ce poème

2 commentaires sur “Atemporel”

  1. Kamal Zerdoumi

    dit :

    Madame,

    Le présent est ici une référence à un temps figé même si, à première lecture, l’on pourrait songer au « présent »- ce mot bien connu qui signifie « cadeau » et qui, en général, prend la marque du pluriel. Le titre lui-même est significatif : « Atemporel », c’est-à-dire en dehors du temps, non concerné par son écoulement, étranger à l’axe temporel. Ce poème se veut donc une riposte au temps qui passe.

    Bien cordialement.

  2. sophie mahieux

    dit :

    Bonjour, j’ai une anthologie à faire sur le thème du « temps qui passe », j’aime beaucoup ce poème mais je n’arrive pas à justifier que ce dernier a un lien avec le sujet. pourriez-vous m’aider au pus vite? merci, bonne journée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *