Araignée

Kamal Zerdoumi

Tisse ta toile
soleil
dans les branches
de notre nuit
fais naître ta broderie
pour que des nuances
d’arc-en-ciel
y scintillent
après la pluie
Le jardin nous accueillera
avec ses fleurs
à l’âme vermeille
quand sonnera pour lui seul
l’heure où paraît
la merveille
l’homme enfin réconcilié
avec ses frères

Kamal Zerdoumi, 2020

Imprimer ce poème

2 commentaires sur “Araignée”

  1. C

    dit :

    Il n’est d’aucun soleil sans ombres…
    Aucuns de tes frères à sang
    Ne boire d’autre parole que la mienne…
    L’éternité… la paix pour certains…
    L’absolution pour d’autres
    Ce nœud que tu crées.
    Je le crève à coup de hache de massue… de glaive.
    Tu as réveillé les démons
    Peut-être ne sont-ils pas si bons.

  2. Giguet Daniel

    dit :

    La réconciliation avec lui-même prélude à la réconciliation fraternelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *