Demain, dès l’aube…

Victor Hugo
Edouard Dubufe, Léopoldine Hugo à dix-huit ans, 1843
Edouard Dubufe, Léopoldine Hugo à dix-huit ans, 1843

Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne,
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m’attends.
J’irai par la forêt, j’irai par la montagne.
Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.

Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,
Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,
Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,
Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.

Je ne regarderai ni l’or du soir qui tombe,
Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,
Et quand j’arriverai, je mettrai sur ta tombe
Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur.

Victor Hugo, extrait du recueil «Les Contemplations» (1856)

Imprimer ce poème

521 commentaires sur “Demain, dès l’aube…”

  1. youssef

    dit :

    Cette poésie est très magnifique.

  2. hamza kaouti

    dit :

    L’un des poèmes les plus intenses qui ait été écrit en langue française : superbe ! Merci

  3. Brigitte du 13

    dit :

    Ce poème me touche énormément. Il est magnifique. Il décrit avec des mots que seul Victor Hugo a pu trouver la douleur que l’on peut éprouver quand on perd un être cher.

  4. Mouawad

    dit :

    Magnifique poeme de Victor Hugo. Il m’inspire, me fait rever. C’est un chef-d’oeuvre dans la litterature française.

  5. My

    dit :

    Pour Catherine qui a écrit le 29 septembre 2020, Léopoldine était sa fille. Victor Hugo a appris sa mort dans le journal, elle s’est noyée avec son mari lors d’une promenade en barque sur la Seine. Ce poème est un chef-d’œuvre. Belle journée à tous.

  6. Victor

    dit :

    Franchement inspirant et beau. Il me fait rêver.

  7. Compaoré Oumarou

    dit :

    C’est un poème que j’ai tant aimé et je continuerai à l’aimer.

  8. LESCOT Catherine

    dit :

    Léopoldine devait être pour Victor Hugo un être adulé et adoré pour avoir écrit en sa mémoire un si beau poème que j’ai d’ailleurs appris à l’école primaire (et j’ai 65 ans) et que nous devions réciter en vivant les textes que nous apprenions. C’était un peu théâtrale mais nous rendions les poésies presque vivantes et elles restent encrées dans notre mémoire ; je revis ces moments délicieux car j’adorais les poésies et je les aime encore énormément. Bravo les poètes.

  9. Christian

    dit :

    J’ai appris ce poème en Cm2. J’ai 62 ans et je le connais encore par cœur. Mais a l’époque on ne réalisait pas la profondeur de ce poème. Très émouvant.

  10. Jean marie

    dit :

    J’étudie actuellement ce texte en cours

  11. Miwa

    dit :

    J’ai les larmes aux yeux. Que ton âme repose en paix Leopoldine. Ce poème si profond dans sa chute comme dans son corps…

    Du haut de mes 13 ans je me désole que de moins en moins de personnes ne connaissent mon écrivain préféré, le génie qu’est Victor Hugo…

  12. Abdelkader MEKHICI

    dit :

    Ce poème m’a fait aimé encore plus la poésie dans toute sa beauté, sa subtilité et ses vertus. En classe de lettres, elle a accompagné toutes mes années de littérature et mes premiers essais poétiques.

  13. michel Roblin

    dit :

    Je n’étais pas un bon élève, n’ayant pas de parents pour m’élever, mais cette poésie, je l’ai récité avec tant de conviction, que les élèves de la classe et mon Prof, m’ont applaudis. Grande émotion !

  14. FLORENCE MONTAGNE

    dit :

    A certains moments de notre vie, nous nous souvenons de ce beau poème…

  15. Bonin

    dit :

    Un poème appris en primaire et que jamais je n’ai oublié

  16. bruno monville

    dit :

    La souffrance de l’homme face à la perte d’un être cher. Hugo savait exprimer les choses avec des mots simples. Ses poèmes sont vivants, ils nous atteignent en plein cœur sans besoin de mots ronflants. Hugo, c’est la langue française dans toute sa beauté. Merci à vous pour ces poèmes.

  17. Philippe J.

    dit :

    L’un des poèmes les plus intenses qui ait été écrit en langue française : superbe !

  18. Stéphanie

    dit :

    Je me souviens encore de ce poème appris en CE2. C’est avec un réel plaisir que je l’ai expliqué et appris à mes enfants. J’espère qu’ils s’en souviendront encore à 50 ans

  19. houda

    dit :

    C’est une belle et magnifique poème que j’ai vu dans ma vie.

  20. Hania du 59

    dit :

    Mois aussi ça m’a touché. Je pense que sa fille, elle voulait étrè poétique ❤

  21. ibrahima SENE

    dit :

    Ce poème est une pure merveille. Un cœur triste, meurtrit qui s’exprime à travers des vers d’une rare élégance. Victor Hugo, un monument de la littérature française. Aujourd’hui encore je pense à la douleur qu’il a pu ressentir suite à la perte de sa très chère Léopoldine.

  22. Lina

    dit :

    J’adore ce poète et ses poèmes

  23. Issa

    dit :

    Le plus beau poème du monde tout simplement surtout pour sa fille. Mes condoléances à Victor et Léopoldine Hugo.

  24. Calatrava René

    dit :

    L’acuité poétique de ce profond texte révèle la douleur incommensurable d’un père qui a perdu sa fille âgée de 18 ans dans de tragiques’circonstances. Frappé de déréliction insoutenable et détaché de tout ce qui l’entoure, il n’a qu’un seul désir, celui de se recueillir, sans tarder, sur la tombe de son enfant pour y déposer un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur arrachés à la nature. M. Hugo est d’autant plus affecté car sa fille avait été ensevelie 8 jours auparavant, hors sa présence. Il était rongé de remords…

  25. François

    dit :

    Le poète a toujours raison. Il voit plus loin que l’horizon !

  26. Israa

    dit :

    Ce poeme est vraiment touchant au point d’ecrire un poéme sur sa fille et avoir du chagrin. Ce mangifique poéme je l’ai decouvert aujourd’hui et je vais l’apprendre aujourd’hui.

  27. Idrissa Diawara

    dit :

    J’adore ce poème.

  28. alicia

    dit :

    Simplement magnifique

  29. Victor

    dit :

    Sacré, Hugo! J’ai appris ce poème au CM1, il y a 39 ans. Je vais le réapprendre, quel saveur plus 150 ans après!

  30. Erika

    dit :

    Mon fils de 10 ans, franco-hongrois, a étudié ce magnifique poeme au Lycee francais de Budapest, et il me l’a fait découvrir. Un des plus beaux poemes que je connaisse.

  31. Tao

    dit :

    Sublime poème à connaître par ! J’habite à côté du Panthéon et je rends régulièrement visite à ce grand Monsieur.

  32. Ariel Charles

    dit :

    La Poésie est une porte béante sur l’infini, et plus de cent ans après sa mort, de cette porte, Victor Hugo en détient encore la clef.

    “Demain, demain dès l’aube,
    Demain dès à l’heure òu blanchit la campagne…”

    Et déjà mon âme s’envole vers les étoiles…!

  33. Hugues KASAMIRA

    dit :

    J’aime ce poème et Victor Hugo c’est mon idole.

  34. Anyssa

    dit :

    C’est le coeur déchiré d’un Papa qui exhorte tout l’Amour enfui dedans à travers sa plume pour sa petite fille. Rien que la première phrase donne des frissons : « il est déterminé à partir et sait qu’elle l’attend »… C’est magnifique et déchirant à la fois… Une pensée sincère à tous ceux et celles qui vivent un moment de douleur.

  35. corentin

    dit :

    Le recueil de ce poème est « Les contemplations » et la date d’apparition est 1856.

  36. lolote

    dit :

    Comme nous sommes en confinement, je refais le tour de tous les poèmes et celui-ci est magnifique.

  37. Nino

    dit :

    A 80 ans je réappreds ce poème par cœur… Ça fait tourner mes neurones qui en ont bien besoin et ça chauffe mon vieux cerveau. Qu’il m’apporte aussi un peu de sommeil car il est deux heures du matin…

  38. Thiago Oliveira

    dit :

    Bonjour les gars, je suis brésilien et étudiant de français, mon professeur nous a montré ce poème dans le cours de français, à mon avis très intéressant et curieux pour moi et mes collègues.

  39. CHRISTIAN

    dit :

    J’aime ce poème, mais l’unité de temps me parait bien longue ? Il part,en effet, dès l’aube, mais n’arrive qu’au moment ou tombe l’or du soir ? Le cimetière devait être très loin !

  40. Serge

    dit :

    Oui c’est magnifique, et je vous invite à le découvrir en musique : Gérard Berliner chante Victor Hugo. « Aimer c’est plus que vivre »

  41. Clotilde

    dit :

    Je vais devoir réciter ce poème magnifique à ma prof de français.

  42. Laufou

    dit :

    J’ai perdu mon père il y a 3 ans. il aimait beaucoup les auteurs classiques. Depuis chaque hiver je porte sur sa tombe un bouquet de houx vert et un pot de bruyère pour le remercier de m’avoir fait découvrir et aimer la littérature et la poésie.

  43. Abderrazak BEN HAMOUDA

    dit :

    Avec ce poème, Victor, tu es aigu ! Tu as déchiré mon cœur, avec les flèches de ta poésie mais sans faire couler du sang, plutôt pour une vidange psychologique et un traitement antidépresseur gratuit, tu demeures toujours généreux ! Oui j’ai pu quitter notre monde plein d’engouasse, d’incertitude et de COVID-19, vers ton âme et celle de ta regrettée fillette, je continue le survole du cimetière de Villequier en 1843, le jour de l’enterrement de Léopoldine, enfin ah, mes yeux sont pleins de quoi maintenant ?

  44. BerCalva

    dit :

    Simplement magnifique !

  45. Joseph

    dit :

    Ma petite fille Eva me l’a récité pour ses 7 ans et de l’entendre m’a fait chaud au cœur

  46. Charles John kerby

    dit :

    Joli poème

  47. Jean Hubert

    dit :

    Que dire? Touchant, boulversant… Un lyrisme d’une rare beauté. C’est encore plus vrai pour moi dont Victor était un ami d’enfance, un homme d’une grandeur sans précédent, une sensibilité hors norme et une sincérité unique. Repose en paix mon ami. Avec toutes mes amitiés. Jean Hubert

  48. Alexandre

    dit :

    Vous n’y comprenez rien bande de chenapan. Je m’appelle Alexandre et j’ai 74 ans et cela fait maintenant 3 ans que je lis ce poème chaque matin non plus avec les yeux mais avec le coeur. J’ai été opéré de la rate il y a 6 mois et depuis ce jour j’ai enfin compris à quel point Victor Hugo était le plus beau poète de tout les temps. J’espère que vous lirez mon commentaire car j’organise une collecte de fond pour rénovez la tombe de Victor Hugo, l’homme qui a tout créé.

  49. Constance Avez

    dit :

    C’est nul. Je dois l’apprendre comme poésie à la maison. Je suis un élève de cm2.

  50. Cassiopée

    dit :

    L’un des plus beaux poèmes du monde à mes yeux. Même si je dois le réciter lors d’un enterrement… Courage à tous ceux qui vivent cette situation et toutes mes condoléances.

  51. Malupopstar

    dit :

    Trés beau poéme

  52. ALLAL charfi

    dit :

    J’ai appris ce poème en primaire en 1968, je l’ai en mémoire à ce jour. Ça me rappelle mon enfance et ma jeunesse.

  53. Tristan

    dit :

    J’adore ce poème

  54. Cerise.3

    dit :

    Le malheur de l’avoir perdu ne dois pas nous faire oublier le bonheur de l’avoir connu.

  55. Guennad Fatma

    dit :

    Ce poème est à la fois triste et plein d’énergies positives, il est également porteur d’espoir, j’ai perdu mon frère à l’âge de 29 ans et ce poème me rapproche de lui. Un Grand Merci à ce Grand Monsieur

  56. Guennad Fatma

    dit :

    A la base c’est un poème triste qui rappelle la mort d’un être cher mais on évoluant dans sa lecture on se sent bien, une impression de se libérer de quelque chose qui fait mal. A la fin on est chargé d’une énergie positive. J’ai perdu un frère à l’âge de 29 ans et ce poème me fait bcp de bien. Un grand Merci à ce Grand Monsieur

  57. Laeti

    dit :

    Très joli poème, je l’ai appris quand j’etais à l’Ecole primaire et aujourd’hui c’est mon fils en cm1 qui me la récite avec bcp d’humilité

  58. Mohamed Fadoul

    dit :

    C’est une des poèmes qui me pousse à la littérature….

  59. Siaghi

    dit :

    J’avais de mémoire 15 ans quand un cousin, aujourd’hui artiste-peintre aux USA, m’a prêté « Les Contemplations » que j’ai lues comme un roman: tout. Effectivement ce poème m’a ébloui par sa beauté, son style, son rythme et sa transposition de la douleur et du « triste » du poète, et ce d’autant plus que je me trouvais encore en Kabylie, entouré de forêts et de garrigues, de montagnes et de vallées. J’avais 15 ans et ma solitude est peuplée par Hugo, Baudelaire, Ait Menguellet et Matoub. Des choses inoubliables. Aujourd’hui encore ce poème me chavire le cœur. A lire aussi « Trois ans après « . A 15 ans, en 1995 ma mère est décédée et je considérais que « Trois ans après  » fut fait pour moi.

  60. Mouhamed

    dit :

    Victor Hugo ou rien, ses poèmes sont absolument remarquable.

  61. SOULEMANE

    dit :

    J’aime vraiment ce poème. C’est une dés poésie qui m’as vraiment plu

  62. FOUKIA Mohammed

    dit :

    Mr HUGO était un poète qui inspire des sentiments profonds et originaux; j’ai appris demain dès l’aube en classe CM1 en 1968 et je me rappelle quand j’ai récité cette récitation devant mes camarades en passant au tableau, le maître m’a demandé de le réciter une deuxième fois; alors il était très content et fier de moi et m’a donné 9/10. C’était la meilleur note en récitation jamais reçu par un autre élève à l’époque.

  63. lili plat

    dit :

    On va bien mourir un jour ou l’autre mais il ne faut jamais resté sur sa souffrance même si on a tout perdu, la vie continue ! En tout cas ,magnifique poème j’ai adoré ce poème il m’aide a réfléchir. Merci Victor Hugo pour les magnifiques textes que tu nous as écrit. J’ai 11 ans et j’adore ce poème.

  64. ilham salhi

    dit :

    Cette poème est trés belle

  65. Betraoui mohand

    dit :

    A croire que les plus beaux poèmes s écrivent dans la tristesse et la douleur mais ils restent quand même des œuvres inoubliables tant elles sont belles

  66. auxarcshomme

    dit :

    J’ai découvert ce poème d’Hugo quand j’avais 40 ans, 3 ans âpres mon copain est mort de SIDA. Il a exprimé la tristesse que je me sentais. J’ai mémorisé les vers et je les écoute souvent dans mon âme et mon coeur. Un de ces jours, j’apporterai « un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur » à sa tombe, près de Cologne.

    Vive Victor et Werner

  67. A.N alger

    dit :

    Ca me fait rappeler mon enfance quand j’ai appris ce poéme dans les années 60.

  68. Youssef Mab

    dit :

    Très émouvant… Ce poème m’a fait verser une larme à l’âge de 9ans lorsqu’il m’a été enseigné en classe de CM1.

  69. chabin

    dit :

    J’ai 64 ans. J’ai appris ce poème en primaire, mais sans aimer la poésie car j’avais des difficultés pour mémoriser. Il y a de cela quelques semaines, le début du texte ainsi que quelques fragments sont revenus à mon esprit. Ce soir, une occasion s’offre à moi pour le récupérer sur internet. J’ai accompagné, du mieux que j’ai pu, deux jeunes filles qui le récitent sur YouTube. Je compte le réapprendre car j’apprécie maintenant la littérature, la poésie.

  70. Magali

    dit :

    C’est grâce à ce poème qui a marqué mon adolescence que ma fille s’appelle Leopoldine

  71. Luci

    dit :

    Poème très émouvant et magnifique !

  72. Alexandra

    dit :

    Ce poème est le sentiment d’une peine que tu vit seul dans la vie.

  73. Chabrol Jeanjean

    dit :

    Durant ma carrière d’instituteur, j’ai fait apprendre ce poème à mes élèves du cours moyen. J’ai toujours été étonné de leur facilité à le retenir et de l’émotion qu’ils mettaient lors de la récitation.

  74. abdeslam ghoussy

    dit :

    Ces poèmes je les ai appris par une maîtresse française au lycée mixte de Sidi Bennour au début des années 70. Ce poème est une merveille de la littérature française.

  75. Zohra Cherih

    dit :

    Poème très émouvant ! A 62 ans il est toujours présent dans ma mémoire. Ça rappelle maintes circonstances similaires.

  76. JEAN PARISIO

    dit :

    J’ai entendu ce poème sur France Inter il y a quelque jours. Je l’ai trouvé tellement beau que je l’ai appris et ne cesse de me le réciter. Je me demande comment peut-on écrire quelque chose d’aussi beau. Merci monsieur Hugo.

  77. Bryan

    dit :

    La mort fait partie du cycle de la vie

  78. ZEMMOURI YOUCEF

    dit :

    Victor Hugo est un grand humaniste. Sans l’avoir vu ni rencontré, j’apprends par ses mots qu’il est d’une sincérité unique qui se dégage de la force probante de ses nobles idées.

  79. MAAMAR

    dit :

    Il y a 52 ANS que j’ai appris ce tres joli poeme grace à mon enseignante Mme ESCHEMBRENNER, qui enseignait dans le cadre de la cooperation technique en Algérie. 52 ans aprés je peux le réciter les yeux fermés. Je dis un grand bravo à ce grand Monsieur qui est Victor Hugo. Comme je remercie vivement mon enseignante à qui je lui souhaite longue vie (si elle est toujours de ce monde) sinon je prie Dieu de l’accueillir en son vaste paradis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *