Demain, dès l’aube…

Victor Hugo
Edouard Dubufe, Léopoldine Hugo à dix-huit ans, 1843
Edouard Dubufe, Léopoldine Hugo à dix-huit ans, 1843

Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne,
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m’attends.
J’irai par la forêt, j’irai par la montagne.
Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.

Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,
Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,
Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,
Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.

Je ne regarderai ni l’or du soir qui tombe,
Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,
Et quand j’arriverai, je mettrai sur ta tombe
Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur.

Victor Hugo, extrait du recueil «Les Contemplations» (1856)

Imprimer ce poème

479 commentaires sur “Demain, dès l’aube…”

  1. Abderrazak BEN HAMOUDA

    dit :

    Avec ce poème, Victor, tu es aigu ! Tu as déchiré mon cœur, avec les flèches de ta poésie mais sans faire couler du sang, plutôt pour une vidange psychologique et un traitement antidépresseur gratuit, tu demeures toujours généreux ! Oui j’ai pu quitter notre monde plein d’engouasse, d’incertitude et de COVID-19, vers ton âme et celle de ta regrettée fillette, je continue le survole du cimetière de Villequier en 1843, le jour de l’enterrement de Léopoldine, enfin ah, mes yeux sont pleins de quoi maintenant ?

  2. BerCalva

    dit :

    Simplement magnifique !

  3. Joseph

    dit :

    Ma petite fille Eva me l’a récité pour ses 7 ans et de l’entendre m’a fait chaud au cœur

  4. Charles John kerby

    dit :

    Joli poème

  5. Jean Hubert

    dit :

    Que dire? Touchant, boulversant… Un lyrisme d’une rare beauté. C’est encore plus vrai pour moi dont Victor était un ami d’enfance, un homme d’une grandeur sans précédent, une sensibilité hors norme et une sincérité unique. Repose en paix mon ami. Avec toutes mes amitiés. Jean Hubert

  6. Alexandre

    dit :

    Vous n’y comprenez rien bande de chenapan. Je m’appelle Alexandre et j’ai 74 ans et cela fait maintenant 3 ans que je lis ce poème chaque matin non plus avec les yeux mais avec le coeur. J’ai été opéré de la rate il y a 6 mois et depuis ce jour j’ai enfin compris à quel point Victor Hugo était le plus beau poète de tout les temps. J’espère que vous lirez mon commentaire car j’organise une collecte de fond pour rénovez la tombe de Victor Hugo, l’homme qui a tout créé.

  7. Constance Avez

    dit :

    C’est nul. Je dois l’apprendre comme poésie à la maison. Je suis un élève de cm2.

  8. Cassiopée

    dit :

    L’un des plus beaux poèmes du monde à mes yeux. Même si je dois le réciter lors d’un enterrement… Courage à tous ceux qui vivent cette situation et toutes mes condoléances.

  9. Malupopstar

    dit :

    Trés beau poéme

  10. ALLAL charfi

    dit :

    J’ai appris ce poème en primaire en 1968, je l’ai en mémoire à ce jour. Ça me rappelle mon enfance et ma jeunesse.

  11. Tristan

    dit :

    J’adore ce poème

  12. Cerise.3

    dit :

    Le malheur de l’avoir perdu ne dois pas nous faire oublier le bonheur de l’avoir connu.

  13. Guennad Fatma

    dit :

    Ce poème est à la fois triste et plein d’énergies positives, il est également porteur d’espoir, j’ai perdu mon frère à l’âge de 29 ans et ce poème me rapproche de lui. Un Grand Merci à ce Grand Monsieur

  14. Guennad Fatma

    dit :

    A la base c’est un poème triste qui rappelle la mort d’un être cher mais on évoluant dans sa lecture on se sent bien, une impression de se libérer de quelque chose qui fait mal. A la fin on est chargé d’une énergie positive. J’ai perdu un frère à l’âge de 29 ans et ce poème me fait bcp de bien. Un grand Merci à ce Grand Monsieur

  15. Laeti

    dit :

    Très joli poème, je l’ai appris quand j’etais à l’Ecole primaire et aujourd’hui c’est mon fils en cm1 qui me la récite avec bcp d’humilité

  16. Mohamed Fadoul

    dit :

    C’est une des poèmes qui me pousse à la littérature….

  17. Siaghi

    dit :

    J’avais de mémoire 15 ans quand un cousin, aujourd’hui artiste-peintre aux USA, m’a prêté « Les Contemplations » que j’ai lues comme un roman: tout. Effectivement ce poème m’a ébloui par sa beauté, son style, son rythme et sa transposition de la douleur et du « triste » du poète, et ce d’autant plus que je me trouvais encore en Kabylie, entouré de forêts et de garrigues, de montagnes et de vallées. J’avais 15 ans et ma solitude est peuplée par Hugo, Baudelaire, Ait Menguellet et Matoub. Des choses inoubliables. Aujourd’hui encore ce poème me chavire le cœur. A lire aussi « Trois ans après « . A 15 ans, en 1995 ma mère est décédée et je considérais que « Trois ans après  » fut fait pour moi.

  18. Mouhamed

    dit :

    Victor Hugo ou rien, ses poèmes sont absolument remarquable.

  19. SOULEMANE

    dit :

    J’aime vraiment ce poème. C’est une dés poésie qui m’as vraiment plu

  20. FOUKIA Mohammed

    dit :

    Mr HUGO était un poète qui inspire des sentiments profonds et originaux; j’ai appris demain dès l’aube en classe CM1 en 1968 et je me rappelle quand j’ai récité cette récitation devant mes camarades en passant au tableau, le maître m’a demandé de le réciter une deuxième fois; alors il était très content et fier de moi et m’a donné 9/10. C’était la meilleur note en récitation jamais reçu par un autre élève à l’époque.

  21. lili plat

    dit :

    On va bien mourir un jour ou l’autre mais il ne faut jamais resté sur sa souffrance même si on a tout perdu, la vie continue ! En tout cas ,magnifique poème j’ai adoré ce poème il m’aide a réfléchir. Merci Victor Hugo pour les magnifiques textes que tu nous as écrit. J’ai 11 ans et j’adore ce poème.

  22. ilham salhi

    dit :

    Cette poème est trés belle

  23. Betraoui mohand

    dit :

    A croire que les plus beaux poèmes s écrivent dans la tristesse et la douleur mais ils restent quand même des œuvres inoubliables tant elles sont belles

  24. auxarcshomme

    dit :

    J’ai découvert ce poème d’Hugo quand j’avais 40 ans, 3 ans âpres mon copain est mort de SIDA. Il a exprimé la tristesse que je me sentais. J’ai mémorisé les vers et je les écoute souvent dans mon âme et mon coeur. Un de ces jours, j’apporterai « un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur » à sa tombe, près de Cologne.

    Vive Victor et Werner

  25. A.N alger

    dit :

    Ca me fait rappeler mon enfance quand j’ai appris ce poéme dans les années 60.

  26. Youssef Mab

    dit :

    Très émouvant… Ce poème m’a fait verser une larme à l’âge de 9ans lorsqu’il m’a été enseigné en classe de CM1.

  27. chabin

    dit :

    J’ai 64 ans. J’ai appris ce poème en primaire, mais sans aimer la poésie car j’avais des difficultés pour mémoriser. Il y a de cela quelques semaines, le début du texte ainsi que quelques fragments sont revenus à mon esprit. Ce soir, une occasion s’offre à moi pour le récupérer sur internet. J’ai accompagné, du mieux que j’ai pu, deux jeunes filles qui le récitent sur YouTube. Je compte le réapprendre car j’apprécie maintenant la littérature, la poésie.

  28. Magali

    dit :

    C’est grâce à ce poème qui a marqué mon adolescence que ma fille s’appelle Leopoldine

  29. Luci

    dit :

    Poème très émouvant et magnifique !

  30. Alexandra

    dit :

    Ce poème est le sentiment d’une peine que tu vit seul dans la vie.

  31. Chabrol Jeanjean

    dit :

    Durant ma carrière d’instituteur, j’ai fait apprendre ce poème à mes élèves du cours moyen. J’ai toujours été étonné de leur facilité à le retenir et de l’émotion qu’ils mettaient lors de la récitation.

  32. abdeslam ghoussy

    dit :

    Ces poèmes je les ai appris par une maîtresse française au lycée mixte de Sidi Bennour au début des années 70. Ce poème est une merveille de la littérature française.

  33. Zohra Cherih

    dit :

    Poème très émouvant ! A 62 ans il est toujours présent dans ma mémoire. Ça rappelle maintes circonstances similaires.

  34. JEAN PARISIO

    dit :

    J’ai entendu ce poème sur France Inter il y a quelque jours. Je l’ai trouvé tellement beau que je l’ai appris et ne cesse de me le réciter. Je me demande comment peut-on écrire quelque chose d’aussi beau. Merci monsieur Hugo.

  35. Bryan

    dit :

    La mort fait partie du cycle de la vie

  36. ZEMMOURI YOUCEF

    dit :

    Victor Hugo est un grand humaniste. Sans l’avoir vu ni rencontré, j’apprends par ses mots qu’il est d’une sincérité unique qui se dégage de la force probante de ses nobles idées.

  37. MAAMAR

    dit :

    Il y a 52 ANS que j’ai appris ce tres joli poeme grace à mon enseignante Mme ESCHEMBRENNER, qui enseignait dans le cadre de la cooperation technique en Algérie. 52 ans aprés je peux le réciter les yeux fermés. Je dis un grand bravo à ce grand Monsieur qui est Victor Hugo. Comme je remercie vivement mon enseignante à qui je lui souhaite longue vie (si elle est toujours de ce monde) sinon je prie Dieu de l’accueillir en son vaste paradis.

  38. Anonyme

    dit :

    Ce poème est magnifique je l’ai appris en classe de primaire, de 6 ème et de 4 ème, je m’en souviens encore il est tellement… expressif, si triste et émouvant, et dire qu’il a été écrit pour sa fille… En le récitant, quand on se met à la place de Victor Hugo, on ressens sa peine, quand il a écrit ce poème !

  39. Neuville

    dit :

    Un grand homme qui sait écrire, sans fausse pudeur, sa tristesse et son amour. Ses vers et sa poésie subliment ses sentiments.

  40. Abid

    dit :

    J’ai eu la chance d’apprendre ce poème avec ma fille, élève de CM2 .

  41. Jean- Claude Gaston

    dit :

    J’ai découvert ce poème alors que j’enseignais la littérature haïtienne. Un piète haïtien du 20ème siècle, Georges Sylvain a écrit un texte titré « Mélancolie » qui se rapproche beaucoup de celui de Victor Hugo. « Demain, dès l’ aube » est un bijou à Travers lequel Hugo exprime sa douleur poignante devant le départ définitif de sa fille Léopoldine, fauchée par la mort. Ils sont nombreux les poètes haïtiens qui se rapproche de Victor Hugo par leur style. C’est le cas de Durand, Vilaire, Sylvain, Moravia, pour ne citer que ceux-là. En vérité, c’est un joyau!

  42. Constant Mtemi

    dit :

    La vie est une rosée passagère Monsieur Victor Hugo. Notre sœur Léopoldine n’est plus.

  43. brigitte

    dit :

    Une merveille de mots qui se succèdent pour vous relier et vous mener à cet être cher entre douceur et desespoir

    Genissime

  44. El-farouk

    dit :

    Pour toujours mon poème préféré. Victor Hugo est l’un de mes meilleurs poètes que j’aime. Il a animé mon coeur de joie. Et je souviens les années collège à l’école privée Esperence avec notre prof Nahamidou, je vois comme aujourd’hui et je me voyais comme si j’étais ce jour là quand Hugo écrivait ces quelques vers.

  45. ayat ennouha

    dit :

    J’ai appris ce poème quand j’avais 6 ans.

  46. akouete

    dit :

    Je ressens une sève d’espoir coulée dans mes veines en lisant ces vers de Hugo

  47. Dr kassa abdellah

    dit :

    Trés beau poème… souvenir de mon college de khenifra Maroc… de mes prof… tous Francais… dans les années 60. Quel enseignement…! On le récitait tout le temps avec le prof de francais. Inoubliable !

  48. Amina

    dit :

    Je m’appelle Amina. J’ai appris les poèmes de Victor Hugo en classe de 6e jusqu’à maintenant. Je récite ce poème et ça me rappelle quelques souvenirs de mon enfance et j’aime les ecrivains.

  49. salah ben said

    dit :

    C’est un très bon poème et très touchant. Je l’ai appris en 5eme année il y a plus de 50 ans.

  50. clemence215478

    dit :

    J’apprend ce poème en CM2. Je trouve qu’il est si touchant, si triste, si magnifique.

  51. maryse lesage

    dit :

    Maman nous a quitté en janvier 2019. Ce poème appris en classe de 5 ème m’a touché. Il apporte beaucoup de sérénité. Merci Victor

  52. Lea

    dit :

    Ce poème est très touchant

  53. Abdul Labo

    dit :

    J’ai appris ce poème en classe de seconde, je l’apprécie énormément.

  54. Chris

    dit :

    J’ai perdu mon fils assez récemment, et ses cendres sont dispersées dans un pays lointain. Ce poème est la métaphore de ce que je ressens, un voyage intérieur aussi puissant que cathartique. Ce poème, c’est pour lui dire à quel point je l’aime et que je pense fort à lui.

  55. Christopher

    dit :

    Un monument de la littérature française qui a écrit un poème sublime que j’ai rencontré au CM2 et qui pour moi reste une merveille de la littérature jamais égalé même si j’apprécie d’autres poèmes.

  56. Josiane

    dit :

    Ce poème me touche au plus profond de moi-même et chaque fois que je le lis je pleure

  57. Karina bellena

    dit :

    Aujourd’hui encore j’ai 17 ans, j’aime lire ce poème qui m’a touché au front de mon coeur, on sent la douleur que Hugo a eu.

  58. naceur elkantaoui

    dit :

    En 1954 en 6ème année j’ai appris ce poème et je n’oublierai jamais. Aujourd’hui après des années je vie ce qu a écrit Victor Hugo. Maintenant je sens ce qu’il a souffert le personnage dont parle l’écrivain.

  59. yvan

    dit :

    J’ai appris ce poème en classe de 4ème en Afrique et, depuis, je l’ai mémorisé. Aujourd’hui j’ai 19 ans. J’aime beaucoup ce poème.

  60. Seb83

    dit :

    Je suis comme Hugo, un papange, et avec les années qui passent je le trouve de plus en plus exceptionnelle. La souffrance et l’émotion ressentie dans ce poème… magique et emouvant.

  61. rachid oujda2019

    dit :

    C’est un souvenir de l’enfance. Je partage avec victor Hugo sa tristesse.

  62. Olivier

    dit :

    Comme Dzarsa zineb. J’ai appris ce poème au primaire. Comme elle, j’ai 53 ans. Comme elle, je ne l’ai pas oublié. Maintenant j’ai une fille de 19 ans, l’age auquel Victor Hugo a perdu sa fille Léopoldine et pour lequel il a écrit ce monument de la poésie.

  63. Abdou

    dit :

    J’adore ce poeme. Je l’ai toujours aimé depuis mon jeune âge. Je me rappelle comment je le récitait devant mon prof de français, maintenant je l’apprend à mes enfants. Ce poème vient du fond du cœur et Victor Hugo reste et restera un grand écrivain.

  64. sky

    dit :

    Ce poème me rappelle de très bons souvenirs. En plus VH (Victor Hugo) est mon idole. C’est comblé ! 😀

  65. Marie

    dit :

    J’ai une passion pour le littérature et ce poème m’a beaucoup émue.

  66. lucy

    dit :

    Perso j’adore ce poème… après chacun ses goûts…

  67. Berjali

    dit :

    Ce poème est à lire et relire sans ennuis. Merci à l’écrivain. C’est un merveilleux héritage.

  68. Aya

    dit :

    Je trouve ce poème le top des poèmes. Merci Victor Hugo

  69. Lina

    dit :

    Victor Hugo était quelqu’un de bien

  70. khadija Najib

    dit :

    Je m’appelle Khadija. J’ai aimé ce poème dès l’age de 3 ans et maintenant j’ai 13 ans et je trouve ce poème très bon. Merci pour Victor Hugo

  71. Dzarsa zineb

    dit :

    J’ai appris ce poème à l’école primaire avec Mme Benguettat. J’ai 53 ans et je n’ai pas l’oublié. Ses paroles tellement c’est fort, il va directement au coeur. C’est beau de le lire et le relire.

  72. jbmeneroud

    dit :

    Chers tous,

    j’ai tellement l’impression que ce poème est le géniteur de Sensation de Rimbaud. Ecrit en 1856, Rimbaud rebondit en 1870 avec Sensation.
    Là où Hugo pleure sa fille, lui suit la même démarche mais vers une libération.

    Quelqu’un d’autre y voit un pied de nez, ou du moins une référence ? La deuxième strophe semble tellement similaire…

  73. Pierre Bricout

    dit :

    On ne peut que s’incliner devant une telle oeuvre et une telle souffrance, Victor Hugo sait faire partager ses états d’âme. C’est l’art du poète. Quelle magnifique poésie. Dire Merci est un bien trop modeste compliment, mais… Merci Monsieur HUGO.

  74. Eric Bossoh

    dit :

    Aaaaaah HUGO! Quel talent. Ce poeme me rappelle ma 3e et jusqu’aujoud’hui encore je continue de m’en inspirer.

  75. Lantelme Michèle

    dit :

    Que c’est beau. J’ai connu ce poème avec ma fille aînée. J’ai 67 ans je suis toujours émue en le lisant. J’essaie de l’apprendre par cœur pour le réciter par pur plaisir. Merci Mr Hugo

  76. dudule

    dit :

    Lekiler dit : (24 juin 2019 à 19:33)
    C’est triste et sublime, mais j’aurai aimé savoir qui est Halfleur.

    —> ce n’est pas « Halfleur », mais « Harfleur.
    C’est une petite ville de Normandie, en bord de Seine.

  77. philipe

    dit :

    Très belle poésie

  78. jean-eude didier perot

    dit :

    Bonjour j’ai 102 ans et je trouve ce poème toujours très émouvant.

  79. Coco

    dit :

    Harfleur est un port. Ce poéme est magnifique et il mérite d’être connu par tout le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *