Les pas

Kamal Zerdoumi

Ce n’est pas un poème célèbre
plutôt un bruit
une progression lente
celui qui sort du rang
pour se dénoncer
cette salle connue
au tribunal
le souci du danseur
des traces dans une maison
ou la nuit
dans le jardin
l’exploit d’un homme
en apesanteur
une marche militaire
le mort qui dort
sous la terre
le progrès fulgurant
le déplacement discret
de peur de déranger
Une spécificité humaine

Kamal Zerdoumi, 2019

Imprimer ce poème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *