Épigramme

Guillaume Apollinaire

Mon adorable jardinière
Toi qui voudrais savoir pourquoi
Nul ne tape sur ton derrière
Ne sait-tu donc pas comme moi
Qu’il ne faut pas battre une femme
Et même avec une Fleur Rare… Oui, Madame

Secteur des Hurlus, le 22 septembre 1915

Guillaume Apollinaire, Poèmes à Lou

Imprimer ce poème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *