A un poète saturnien

Kamal Zerdoumi

Ô bruit doux de la pluie
par terre et sur les toits
Ce poète-citadin
ne connaissait pas l’Afrique
aux bêtes et aux enfants
faméliques
sans demeure
sur un sol qui se craquelle
et qui meurent qui meurent…
Sur cette Terre
même l’eau a choisi
la couleur blanche
Le soleil automnal
ou printanier
au pays de Verlaine
Ici
n’est que feu
n’est que haine
Ici où il pleure dans mon coeur
pour ces damnés de la faim
et de la soif
Mon deuil a une raison :
l’indifférence de la nature
est une trahison

kamal Zerdoumi, 2018

Imprimer ce poème

4 commentaires sur “A un poète saturnien”

  1. Patrick peronne

    dit :

    Je vous découvre, et j’en suis heureux. Vos textes sont beaux, forts, touchants. Une belle plume poétique authentique, sincère, sans artifices.

  2. Zerdoumi

    dit :

    Je sais bien qu’il s’agit d’un poème de Verlaine que je détourne de son sens habituel. Il ne s’agit nullement d’un plagiat.

  3. Mila

    dit :

    … »Ô bruit doux de la pluie
    Par terre et sur les toits ! »…
    sont des vers du poème « Il pleure dans mon coeur » de Paul Verlaine.

  4. Beatrice B.

    dit :

    Triste et réel pour ce qui concerne les humains. La nature, elle, elle fait se qui est de sa… nature, c’est l’homme avec son intelligence et ses capacités qui doit savoir se défendre ou profiter d’elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *