Le coach

Cécile Carrara

Les corps s’échauffent dans le décor
entre les balles qui rebondissent,
tournoyant encore et encore
et dans un même bruit s’unissent.

Une voix s’élève dans ce qui semble
à l’oeil des non-aguerris
un beau et chaotique ensemble
où la chaleur des corps luit.

La voix virevolte à dessein
et les guidant de sa clarté,
le son vient faire jongler les mains
par sa tranquille autorité.

Cécile Carrara, 2018

Imprimer ce poème

Un commentaire sur “Le coach”

  1. Carmen Sandiego

    dit :

    J’aime beaucoup ce poème et le titre du poème me plait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *