Tout comme

Laetitia Sioen

Comme un bisou boomerang qui tangue dans ma tête et dans mon cœur.
Comme un tambour qui sonne creux et vibre fort.
Comme une forteresse qui se dresse, comme un affront maladroit.
Comme une larme qui crame sans couler, sans couleurs et qui meurt. Comme le vent qui sonne et m’arrache.
Comme l’oiseau qui s’écrase avant de toucher le sol.
Comme toi qui crois encore en un possible,
comme moi qui n’y crois plus.
Comme des couleurs jetées, des sentiments avoués,
comme le verre qui déborde de mon humeur passagère.
Comme ceci,
comme cela,
comme-ci,
comme-ça.
Comme si tout allait bien,
comme les faux semblants,
comme les pourquoi du comment,
comme des toujours à jamais, comme un rien et c’est tout.

Laetitia Sioen, 2018

Imprimer ce poème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *