Gorges

Kieran Wall

L’eau d’un marine verdâtre
Trompe l’œil
Dessous les ombres albâtres
Des rochers.
Cette tranquille atmosphère
Exiguë
Participe au laisser-faire
Ambiant
Que ponctuent
Les sonneries aquatiques :
Quelque acrobate gagnant
La fraîcheur
Sourde d’une eau hiératique,
Murmurant
Les lézardes de la roche
Dans le temps.

Kieran Wall, Poésies, 2012

Imprimer ce poème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *