L’Adieu

Guillaume Apollinaire

J’ai cueilli ce brin de bruyère
L’automne est morte souviens-t’en
Nous ne nous verrons plus sur terre
Odeur du temps brin de bruyère
Et souviens-toi que je t’attends

Guillaume Apollinaire, Alcools, 1913

Imprimer ce poème

28 commentaires sur “L’Adieu”

  1. Arima_kosei

    dit :

    Ces quelques vers sont sincères et profond, c’est émouvant à lire… Du talent pure et dure ça change de Ronsard… Merci

  2. Babinks

    dit :

    Magnifique, splendide, aucun mot ne serait efficace pour le définir. Carré dans l’axe.

  3. Prosope

    dit :

    Et souviens toi que j’aurais préféré
    Moi aussi
    Que nous puissions nous atteindre

  4. Ali G.

    dit :

    « Nous ne nous verrons plus sur terre », comme ma séparation avec ma défunte bien-aimée. elle m’a fait ses adieux et m’a dit : je t’attends dans l’autre monde, souviens-toi! « . et depuis, je ne cesse de lire et relire ce poème. j’en ai écrit des dizaine, mais jamais aussi beaux que ce poème !… je te rejoindrai un jour, ma chérie !… et je continue de me réciter ce poème…

  5. Daniel JUSTUM

    dit :

    En si peu de mots un résumé de tout le destin tragique de l’homme.

  6. ANNE MARIE COMBEMOREL

    dit :

    « Et souviens-toi que je t’attends » Le mystère et le réconfort

  7. Deverni arthur

    dit :

    Wow époustouflant…

  8. Daniel Perrin

    dit :

    Fulgurant, magnifique….

  9. Anne Gavini

    dit :

    Je cite « boffe, il y a mieux! » non mais sérieux écris un poème si beau et là tu pourras te permettre de commenter comme ça: ça ne veut pas ne pas dire que chacun à le droit d’avoir son avis mais quand meme faut avoir un grand égo pour dire ça!

    Sinon ce poème est magnifique!

  10. Bè zet amèr

    dit :

    C’est beau !

  11. pierrot la street

    dit :

    C’est carré ça mon gars

  12. mahmoud hassann

    dit :

    La mer est noire

  13. Josiane

    dit :

    On est emporte par cette beauté ! Je pense à mes chers parents auxquels je pense chaque jour …

  14. Patrice Dhe

    dit :

    La beauté des mots s’envolent vers les cœurs nobles. Ils laissent leurs parfums embaumer nos espoirs.

  15. Anna

    dit :

    Nous ne nous verrons plus sur terre mais nos âmes se rencontreront à nouveau. Par delà les montagnes, il y a un jardin, je vous y attends.

  16. H

    dit :

    Boffe, il y a mieux !

  17. Alain Fleitour

    dit :

    Magique, une fulgurance, entre les bruits que suggère la bruyère et le temps du silence glisse l’odeur de ce brin, t’en souviens-tu ? La Bruyère, les sous-bois, les lits de bruyère. Cette note subtile d’arôme si recherchée pour les parfums. Le je du commencement j’ai, s’immisce juste à la fin entre souviens et à t-en. Je t’attends.

  18. Alexei Bueno

    dit :

    Ce poème a eté écrit pour Marie Laurencin, pas pour Lou.

  19. Alberta

    dit :

    C’est beau

  20. Ludivine PECH

    dit :

    Apollinaire a écrit à Louise de Coligny Chatillon, qu’il surnomme Lou.

  21. LEGENDRE

    dit :

    En mémoire du papa d’une amie qui m’est chère, puisque plus de 40 ans d’amitié, qui va lui dire Adieu aujourd’hui, et je suis de tout coeur avec elle, même si plus de 10.000 kms nous séparent.

  22. Rusca Nicolette

    dit :

    Sans y avoir réfléchi, je me suis retrouvée sur la tombe de mon père (commémoration de son décès ce jour) récitant ces vers, comme une prière, si apaisante. Merci Monsieur Apollinaire.

  23. bzygubzg

    dit :

    Merci pour ce jolie poème.

  24. Marine debontrdder

    dit :

    Merci beaucoup pour ce magnifique poème.

  25. michel

    dit :

    J’en ai la larme à l’oeil. Epoustouflant !

  26. BADEBODO DENIS

    dit :

    Waou, très bon et joli poème.

  27. LAURENT Gérard

    dit :

    Magnifiquement mis en musique par Léo Ferré. J’y pense souvent suite au décès de ma mère.

  28. Pascal Beaudon

    dit :

    Un très joli poème qui m’a permis de laisser partir mon papa en 2002 et que j’envoie à une collègue de travail qui vient de perdre sa maman. Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *