L’Adieu

Guillaume Apollinaire

J’ai cueilli ce brin de bruyère
L’automne est morte souviens-t’en
Nous ne nous verrons plus sur terre
Odeur du temps brin de bruyère
Et souviens-toi que je t’attends

Guillaume Apollinaire, Alcools, 1913

Imprimer ce poème

8 commentaires sur “L’Adieu”

  1. LEGENDRE

    dit :

    En mémoire du papa d’une amie qui m’est chère, puisque plus de 40 ans d’amitié, qui va lui dire Adieu aujourd’hui, et je suis de tout coeur avec elle, même si plus de 10.000 kms nous séparent.

  2. Rusca Nicolette

    dit :

    Sans y avoir réfléchi, je me suis retrouvée sur la tombe de mon père (commémoration de son décès ce jour) récitant ces vers, comme une prière, si apaisante. Merci Monsieur Apollinaire.

  3. bzygubzg

    dit :

    Merci pour ce jolie poème.

  4. Marine debontrdder

    dit :

    Merci beaucoup pour ce magnifique poème.

  5. michel

    dit :

    J’en ai la larme à l’oeil. Epoustouflant !

  6. BADEBODO DENIS

    dit :

    Waou, très bon et joli poème.

  7. LAURENT Gérard

    dit :

    Magnifiquement mis en musique par Léo Ferré. J’y pense souvent suite au décès de ma mère.

  8. Pascal Beaudon

    dit :

    Un très joli poème qui m’a permis de laisser partir mon papa en 2002 et que j’envoie à une collègue de travail qui vient de perdre sa maman. Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *