Ty Félix

Thibault Desbordes

Écrit à l’ombre d’un pin des landes.

À peine une cabane au petit toit d’ardoise,
Protégée par l’auvent de trois vieux pins des landes
Éreintés par les vents, si bien qu’on se demande
Si l’on ne rêve pas sous la brise narquoise…

Sur la lande, et calée entre deux champs turquoise,
Ty Félix était là, bâtie en quelques pierres,
Et l’éclat du soleil confondait la frontière
Entre trois éléments : ciel, lande et mer d’Iroise !

Au cri d’un goéland, d’un fulmar boréal,
Mon poème, éclatant, devenait idéal;
L’horizon sans limite emportait ma conscience.

Sous les moussées d’ajonc, et tout comme un mirage,
L’écume d’un bateau alors en pleine avance
S’envolait jusqu’au ciel, épousant un nuage !

Thibault Desbordes

Imprimer ce poème

6 commentaires sur “Ty Félix”

  1. Elodie ALFONSO

    dit :

    Bravo Thibault ! Quel plaisir et quelle émotion de te lire. Ton ancien professeure de Français, Mme ALFONSO

  2. Thibault Desbordes

    dit :

    Bonjour, non il ne fait partie d’aucun recueil. Pour le moment du moins !

  3. Arthur JOALLAND

    dit :

    Bonjour, est-ce que ce poème fait partie d’un recueil ?

  4. Thibault Desbordes

    dit :

    Bonjour. J’ai écrit ce poème en août 2016.

  5. blablou

    dit :

    En quelle année ce poème a été écrit ?

  6. viguier

    dit :

    Merci Thibault, ton père a mon amitié, toi mon admiration. Jean Marc Viguier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *