Septembre

Isabelle Callis-Sabot

Le ciel s’est libéré de ses vapeurs torrides,
Les jours se sont défaits des trop vives clartés,
L’air s’est enfin rempli d’une tiédeur humide,
Le calme est revenu, l’été s’en est allé.

L’été s’en est allé. Tout revit. Tout respire
Le suave parfum de la douce saison
Et pourtant je perçois, dans l’ombre qui s’étire,
Un étrange regret et de légers frissons.

Isabelle Callis-Sabot

Imprimer ce poème

3 commentaires sur “Septembre”

  1. Arhtur Rambo

    dit :

    Peu de mots, beaucoup d’expressivité. Votre « Tout revit » est particulière impacté. Figure de style d’antilogie ou très près. Bravo! Et le double sens sémantique est fort, comme dans tout revit, comme dans se donne seconde vie. Merci.

  2. guillyome le tug

    dit :

    Bien, trop bien

  3. M.N. Carillo

    dit :

    Impression d’automne que je partage tout à fait. J’aime cette saison. Merci d’avoir exprimé ce que j’aurai aimé dire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *