Le Godemichet de la Gloire

Théophile Gautier

Un vit sur la place Vendôme,
Gamahuché par l’aquilon,
Décalotte son large dôme
Ayant pour gland Napoléon.
Veuve de son foufeur, la Gloire,
La nuit dans son con souverain,
Enfonce — tirage illusoire ! —
Ce grand godemichet d’airain…

Théophile Gautier

Imprimer ce poème

Un commentaire sur “Le Godemichet de la Gloire”

  1. Philippe Boutin

    dit :

    C’est joliment écrit. Ce cher Théophile, depuis le château de sa tante, au coeur des Landes, n’avait pas qu’histoire de capitaine qui lui trottait en tête…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *