Une bonne recette

Casimir Delavigne

Sachez envelopper, selon la convenance,
D’un petit conte aimable, une grave ordonnance.
Il faut d’un peu de miel, avec dextérité,
Couvrir les bords du vase où l’on boit la santé :
Le Tasse nous l’a dit, et ces fous de poètes
Nous offrent quelquefois d’excellentes recettes.
Le malade distrait se sent mieux quand il rit ;
Et, pour guérir le corps, je m’adresse à l’esprit.

Casimir Delavigne

Imprimer ce poème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *