Au-delà des soupirs

Isabelle Callis-Sabot

Je n’ai pu t’adresser un regard, un sourire,
Tu es partie trop vite et sans me prévenir…
Immense est mon regret. Je voudrais te le dire
Au-delà du chagrin, au-delà des soupirs.

Ta mort hante ma vie. Pour combler ton absence
Sans cesse je remue de précieux souvenirs.
Je trouve un réconfort en trompant ma souffrance
Au-delà du chagrin, au-delà des soupirs.

Mes plus tendres pensées vont vers toi dès l’aurore,
Je t’appelle et te parle avant de m’endormir,
Et bien étrangement ta voix me berce encore
Au-delà du chagrin, au-delà des soupirs.

Isabelle Callis-Sabot

Imprimer ce poème

17 commentaires sur “Au-delà des soupirs”

  1. Ducy Poitelon

    dit :

    Magnifique, c’est exactement ce que je ressens.

  2. Abbés

    dit :

    Beau. J’adore.

  3. Danielle

    dit :

    Connaissant vos poèmes, je cherchai un poème pour exprimer le chagrin ,suite au décès des parents d’une connaissance… sur un forum.Et je suis tombée… par hasard du premier clic sur celui-ci. Merci beaucoup pour toute votre sensibilité qui correspond bien à nos ressentis.

  4. Micheline Lachance

    dit :

    Sublime ce poème! Tout comme celui que vous avec écrit à vos enfants. Je viens de découvrir votre plume, vous savez très bien jouer avec les mots et exprimer les sentiments. Bravo!

  5. Philippe

    dit :

    Caliss de bon poème!

  6. Annick Tirache

    dit :

    Ce poème est très beau et correspond bien à la douleur que l’on ressent lorsque celui qu’on aime part avant nous avant que nous ayons eu le temps de tout lui dire et surtout et encore de lui dire combien nous l’avons aimé et l’aimerons toujours.

  7. Callis-Sabot Isabelle

    dit :

    Ce poème est extrait du recueil « Des poèmes pour rêver » d’Isabelle CALLIS-SABOT publié par Mon Petit Editeur (voir le site internet de l’éditeur)

  8. anna

    dit :

    J’aimerai savoir de quel recueil vient ce poème. C’est pour une anthologie poétique. J’adore ce poème.

  9. Sylvie

    dit :

    Merci pour ce magnifique poème, je l’ai mis sur la page fb de ma fille, décédée brutalement en 2013. Vous avez su trouver les mots…

  10. michel

    dit :

    Ça me fait pleurer des êtres chers que j’ai déjà eu à perdre… c’est un bon poème, j’adore

  11. cerqueira

    dit :

    Ma vie ne ressemble plus à rien, n’a plus de sens depuis que l’homme qui m’a aimé le plus dans ce monde est décédé d’un cancer. Ah maudit cancer pk pk nous, pk tu m’as enlevé ma seule raison de vivre. Je ne sais pas koi faire ni koi dire, je me sens si seule.

  12. Graci Ghislaine

    dit :

    C’est vraiment ce que je traverse aussi depuis 11 mois… ma fille chérie est décédée brutalement et bien loin de moi… sans que je puisse la serrer dans mes bras une dernière fois… le 21 Août 2015… et depuis, je ne vis plus normalement… je pleure chaque jour. Ce poème est magnifique… merci

  13. Callis-Sabot Isabelle

    dit :

    Réponse à Sam : je ne note jamais la date lorsque j’écris un poème. Néanmoins, je peux vous dire qu’il est de l’année 2001, car je l’ai écrit au décès de ma grand-mère.

  14. sam

    dit :

    Je fait une anthologie poétique et j’adore ce poème. Mais je ne trouve pas la date. Est-il possible de l’avoir svp ?

  15. Adam Bombole

    dit :

    Situation que je traverse et que je vis depuis la disparition brusque et brutale de mon épouse à Compiègne en juillet 2015.

  16. Anaïs touzel

    dit :

    Ce poème reflète exactement ce que je ressent depuis deux ans maintenant.

  17. jessica ferreira

    dit :

    Magnifiquement beau et très nostalgique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *