Paris

Kamal Zerdoumi

Ville-lumière
ils t’ont de nouveau
plongée dans le noir
comme aux heures
les plus sombres
de ton histoire
Toi
emblème de la gaieté
vivant poème
meurtrie par la mort
de tes citadins innocents
sache que les fous de Dieu
qui au divertissement
préfèrent
le bain de sang
ne briseront pas
le pacte fraternel
O Paris la rebelle
faite de l’heureux mélange
de la liberté des idéaux
et des confessions
et pour laquelle
vivre ensemble
est une passion

Kamal Zerdoumi

Imprimer ce poème

31 commentaires sur “Paris”

  1. Emma16

    dit :

    Super poème. Je suis en première et je souhaitais mettre ce poème dans mon anthologie sur la liberté. Est ce que quelqu’un saurait en quelle année et dans quel recueil il a été publié ? Merci d’avance

  2. man

    dit :

    Bonjour, je suis élève en classe de 1ère et je dois faire une anthologie. J’ai choisi le thème de la liberté et votre poème est très interressant seulement j’aimerai connaître sa date de parution. D’avance merci.

  3. Debail

    dit :

    Magnifique.

  4. Zerdoumi

    dit :

    Merci, Lucienne. Merci pour Paris. J’ai dit, avec mes mots et ma difference, mon amour pour cette capitale. Chacune des victimes de ces attentats est un deuil inextinguible que nous portons et porterons longtemps encore. Cependant, plus qu’une stele mon poeme se veut hymne a la vie et a la fraternite universelle.

  5. Lucienne Maville-Anku

    dit :

    Comme je me souviens bien de cette date ! Votre texte est beau. J’aime quand vous écrivez et dites :

    « Toi…
    vivant poème
    meurtrie par la mort
    de tes citadins innocents… »

    En effet tant de vies innocentes ont été rasées de la terre (et le sont encore). Vous comparez métaphoriquement Paris à un poème que vous personnifiez, un poème meurtri, un poème blesse mais un poème vivant (qui doit continuer à vivre). Et ces images qu’accompagnent le jeu des sonorités de figures de styles que vous utilisez, comme l’allitération dans « meurtrie… mort », et l’assonance dans « citadins… innocents, sont fortes et dénoncent bien le drame de cette nuit d’effroi.

    Puisse-t-on tous voir
    En nos villes des poèmes
    Qui doivent vivre
    Ces ensemble de beaux vers
    Dont nous sommes des rimes
    Qu’animent et rythment
    Un esprit d’unité
    Ou que l’on soit
    Et d’ou que l’on vienne
    Dans un « pacte fraternel »
    Une alliance qu’on doit préserver.

    Well done Kamal! Ce poème continue a vivre.

  6. Vincent

    dit :

    —–BRAVO KAMAL—–
    Je vous souhaite plein de bonheur dans votre vie

  7. Ortoli

    dit :

    Salut Kamal. Très flatté et très touché d’avoir lu tes lignes. Saches aussi que je suis très heureux de t’avoir côtoyé au moment où devant nous tous ces gamins vivaient de belles réalités ! Comment dire ?… Fais moi plaisir, continues d’imprimer dans nos candides et fragiles cerveaux tes tournures indispensables. De rien mon ami.

  8. mouloud hamza

    dit :

    Des mots touchants dont les rimes fascinent, et les rimes si sincères bercent les âmes, et toutes les âmes aimant Paris, pleurent, et Paris peinée, triste, en pleurs… blâme ! Et les blâmes noirs si dignes se dessinent ! Se dessinent dans le ciel qui s’exclament…

  9. forest matis

    dit :

    J’ai adoré ce poème. Il est assez touchant et vraiment beau.

  10. Zerdoumi

    dit :

    Kimberley, ce poeme ne fait pas partie d’un recueil. Il s’agit d’un texte isolé, engendre par les événements dramatiques de la soirée du 13 novembre 2015.

  11. kimberley

    dit :

    Bonjour, j’ai adoré ce poème. C’est pour cela que je vais le prendre pour mon exposé de français, mais je ne trouve pas le recueil de ce poème. Merci de bien vouloir m’aider svp…

  12. Vero

    dit :

    Merci et Merci….

  13. Susanne

    dit :

    Je trouve ce poème très touchant et vrai. Je pense qu’il faut se serrer les coudes mais il ne faut pas pour autant oublier toutes les autres villes victimes de telles attaques.

  14. Zerdoumi

    dit :

    Je m’adresse à l’expéditeur qui a décidé de s’appeler « moi ». D’abord, vous pouvez trouver des informations sur ma personne sur le site de L’Harmattan. Ensuite, ce poème sur Paris a été écrit dans la soirée du samedi 14 novembre 2015. Il est né d’une forte commotion car, pour moi, Paris est le centre de gravité de toutes les idées novatrices en matière d’émancipation de l’Homme et la capitale mondiale des artistes et des exilés, que ceux-ci soit illustres ou obscurs. Il en résulte que je suis reconnaissant a cette cité mythique et ce poème est l’offrande que je fais a son génie et à sa fameuse devise « Fluctuat nec mergitur ».

  15. Moi :)

    dit :

    J’adore ce poème mais il n’y a pas d’informations sur l’auteur. Par exemple, qu’est ce que l’auteur a voulu laissé comme message (bon, certes, ce n’est pas un bon exemple mais on ne sait jamais, c’est peut-être différent de ce qu’on imagine…) ou quelle est sa date de création et de diffusion… Des petits trucs qui pourrait être utile quoi 😀

  16. Talitha, CM1 à Meaux

    dit :

    Je vous remercie pour ce poème. Il est très joli.

  17. Zerdoumi

    dit :

    Merci d’apprécier mon poème au point de le trouver « magnifique ». Cependant, ce qualificatif qui relève davantage de l’affect que d’une démarche objective m’intrigue.

  18. un élève

    dit :

    Bonjour, je suis actuellement en première et je devais rédiger une anthologie de Français quand j’ai découvert votre poème. Ce texte est touchant, à la fois triste mais rempli d’espoir, c’est du moins ce que je ressens en le lisant et j’espère que ça sera le cas de beaucoup d’autres personnes car votre poème est tout simplement magnifique même si évidement j’espère que vous n’aurez pas à écrire un poème similaire ou du moins que les circonstances qui lui ont été propices ne se répéteront pas.

  19. Zerdoumi

    dit :

    Ce poeme, mademoiselle, a été écrit dans la soirée du 14 novembre et mis en ligne 2 jours après. Je ne remercierai jamais assez le site « Poetica.fr ».

  20. lucie

    dit :

    Bonjour, je souhaite savoir de quand date ce magnifique poème? Merci.

  21. Overgamer

    dit :

    Je suis en Écosse et j’apprends ce poëme en classe. Il est facile à apprendre et c’est exactement ce que j’éprouve…

  22. Khalid

    dit :

    Je suis enseignant de français au Maroc… J’aime la France et je suis très ému par ce poème… Ce poème fera partie de mes activités en classe. Merci.

  23. gregolin

    dit :

    Merci pour ce texte

  24. Michel,

    dit :

    Je suis belge mais mes pensées sont pour la France et Paris surtout… Ce poème est la triste vérité… Bravo à vous..

  25. Zerdoumi

    dit :

    Je remercie ceux et celles que mon texte sur Paris a touchés. Comment ne pas exprimer son émotion et ne pas prendre le deuil quand une capitale mythique est frappée, quand des forcenés massacrent le fruit de ses entrailles : sa jeunesse ?

  26. franca

    dit :

    Je suis enseignant de français en Italie et je ferai apprendre par coeur ce poème à mes élèves! C’est une emotion extraordinaire !!! Merci

  27. Lindsay

    dit :

    Ce poème est tous simplement un hommage à Paris en ces temps noirs et cruels ! Bravo !

  28. Timoté

    dit :

    Bonjour, je suis en classe de CM1 et j’apprends votre récitation, elle est bien et facile à apprendre.

  29. Lilas

    dit :

    Magnifique !

  30. Michèle

    dit :

    C’est tellement vrai. Quelle émotion!
    Du fond du coeur merci .

  31. Sophie

    dit :

    Je ne sais que dire. Juste que tes paroles sont tellement vrai. Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *