Les abricots du coeur

Jacques Viallebesset

A Marie et géraud

La roue des saisons moissonne les hommes
Dans un temps immobile où les collines
Toscanent dans la rondeur moelleuse des jours

Quand le père est parti les arbres ont versé
Des larmes de sève d’où éclosent les fleurs
La vie roule sans fin les galets du temps

Les abricots du cœur au verger d’amour
Sont des soleils confits dans la bouche du temps
Qui disent paix et joie aux amis de plein vent

Racines qui s’enfoncent dans le sol millénaire
Tous les arbres renaissent de leurs blessures
Seuls les fruits du bonheur transcendent la mort.

Jacques Viallebesset, Extrait de « Ce qui est épars ».

Imprimer ce poème

2 commentaires sur “Les abricots du coeur”

  1. ELIOTT

    dit :

    Ce poème est juste époustouflant, il me donne envie de me mettre nue à ma fenêtre et crier victoire.

  2. BOUBAKAR

    dit :

    Ce poème est sublimé d’émotion. Il degage des sentiments très forts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *