Arrière-saison

Kamal Zerdoumi

La couleur verte
tremble
entre les mains
de l’automne
La mort maquille
les feuilles
pour leurs noces
avec le givre
Un silence très ancien
se loge
dans la lumière
qui se tait
et le Temps jette
les heures insouciantes
dans un feu sans mémoire

Kamal Zerdoumi

Imprimer ce poème

12 commentaires sur “Arrière-saison”

  1. moakka

    dit :

    Très beau poème ! A la délicatesse des images s’allie une économie formelle confinant à l’épure. Belles trouvailles, bravo !

  2. Omar

    dit :

    Un poème délicieux.

  3. ANNICK

    dit :

    Très beau

  4. El Younsi

    dit :

    Luxe, calme et volupté… C’est exquis…

  5. Hélène

    dit :

    Très belle poésie, de la pureté dans les mots. Je le fais apprendre à ma classe.

  6. olivia thivat

    dit :

    L’automne, ma saison préférée, dans ses brumes.

  7. baudet

    dit :

    Cela me fait penser à la 14 ème sonate de Ludwig van Bethoven. J’aime beaucoup.

  8. micky mboumba

    dit :

    Original; j’aime beaucoup. gagnerait à être connu. Le ton est très juste et c’est une « musique » qui coule toute seule sur notre âme…

  9. Nicholas

    dit :

    Le poème est un flocon de neige calme qui nous donne une piste de paix.

  10. Sophie

    dit :

    Très jolie

  11. Reinette marie

    dit :

    Belle poésie

  12. Michel

    dit :

    Magnifique….!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *