Dans le poulailler urbain

Thomas Chaline

Dans le poulailler urbain
Le français râle et hurle pour rien
Il insulte et frappe son prochain
Le français ne comprend rien

Il est nerveux et a perdu
Les valeurs humaines répandues
Jadis par les religions et les bons saints
Le français a perdu la main

Alors il s’étouffe et il s’enserre
Dans sa routine, il désespère
Il ne prend plus le temps pour lui
Le français, peu à peu, se détruit

Thomas Chaline

Imprimer ce poème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *