L’Amateur d’Horloges

Nicolas Boileau

Sans cesse autour de six pendules,
De deux montres, de trois cadrans,
Lutin, depuis trente et quatre ans,
Occupe ses soins ridicules.

Mais à ce métier, s’il vous plaît,
A-t-il acquis quelque science?
Sans doute; et c’est l’homme de France
Qui sait le mieux l’heure qu’il est!

Nicolas Boileau, Poésies

Imprimer ce poème

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.