En Arles

Paul-Jean Toulet

Dans Arles, où sont les Aliscans,
Quand l’ombre est rouge, sous les roses,
Et clair le temps,

Prends garde à la douceur des choses.
Lorsque tu sens battre sans cause
Ton coeur trop lourd ;

Et que se taisent les colombes :
Parle tout bas, si c’est d’amour,
Au bord des tombes.

Paul-Jean Toulet, Chansons

Imprimer ce poème

5 commentaires sur “En Arles”

  1. perdro

    dit :

    Merci, j’ai eu 20/20 grâce à cette poésie.

  2. FSpo

    dit :

    @ petrogalli : Arle (qui n’appartient qu’au provencal) ou Arles (en français ) : la métrique est inchangée. Pourquoi cette polémique pédante à propos d’un si joli poème ?

  3. Meynier

    dit :

    Merveilleux PAUL JEAN

  4. petrogalli

    dit :

    Il existe un tapuscrit corrigé par Toulet. voir Poètes d’aujourd’hui, Seghers, il y a une photo. Sans Arle où sont… sans s à Arles, pour respecter la métrique. La première édition était correcte ,certains éditeurs, ensuite, ont ajouté ce s superflu. Cordialement, Paul

  5. Dena

    dit :

    Bonjour, pourrais-je savoir le titre du recueil, l’édition et la date de publication, S’il vous plait, merci de votre compréhension.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *