Chanson

Renée Vivien

Ta voix est un savant poème…
Charme fragile de l’esprit,
Désespoir de l’âme, je t’aime
Comme une douleur qu’on chérit.

Dans ta grâce longue et blémie,
Tu revins du fond de jadis…
O ma blanche et lointaine amie,
Je t’adore comme les lys!

On dit qu’un souvenir s’émousse,
Mais comment oublier jamais
Que ta voix se faisait très douce
Pour me dire que tu m’aimais?

Renée Vivien, Etudes et préludes

Imprimer ce poème

2 commentaires sur “Chanson”

  1. Michaut

    dit :

    C’est simplement dit

  2. Espérance

    dit :

    C’est magnifique ! J’adore !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *