Vain débat

Esther Granek

Qu’il est grand le recul
pour comprendre l’Histoire
et bannir les brouillards
que le temps véhicule !
Qu’il est grand ce recul !

Mais laissons là l’Histoire
et ailleurs allons voir…
Autre échelle, autre enjeu,
et pourtant même aveu…

Qu’il est long le délai
pour déchiffrer enfin
les clés d’un quotidien
que l’on ne soupçonnait !
Qu’il est long ce délai !

Si lente est la raison !…
Que d’erreurs en son nom !
Édifiant le constat !
Vain pourtant, le débat…

Esther Granek, Synthèses, 2009

Imprimer ce poème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *