L’automne

Anna de Noailles

Voici venu le froid radieux de septembre :
Le vent voudrait entrer et jouer dans les chambres ;
Mais la maison a l’air sévère, ce matin,
Et le laisse dehors qui sanglote au jardin.

Comme toutes les voix de l’été se sont tues !
Pourquoi ne met-on pas de mantes aux statues ?
Tout est transi, tout tremble et tout a peur ; je crois
Que la bise grelotte et que l’eau même a froid.

Les feuilles dans le vent courent comme des folles ;
Elles voudraient aller où les oiseaux s’envolent,
Mais le vent les reprend et barre leur chemin
Elles iront mourir sur les étangs demain.

Le silence est léger et calme ; par minute
Le vent passe au travers comme un joueur de flûte,
Et puis tout redevient encor silencieux,
Et l’Amour qui jouait sous la bonté des cieux

S’en revient pour chauffer devant le feu qui flambe
Ses mains pleines de froid et ses frileuses jambes,
Et la vieille maison qu’il va transfigurer
Tressaille et s’attendrit de le sentir entrer.

Anna de Noailles, Le coeur innombrable

Imprimer ce poème

17 commentaires sur “L’automne”

  1. Yanis

    dit :

    C’est cool, c’est beau.

  2. Nickes

    dit :

    C’est facile à apprendre !!!

  3. delsau françois

    dit :

    J’aime retrouvé les poésies de mon enfance grâce à internet. C’était à la fin des années soixante et je m’en souviens toujours. C’est mon petit jardin secret que je garde jalousement enfoui dans mon coeur.

  4. colco

    dit :

    Il s’agit de l’orthographe ancienne de encore. Ce poème est merveilleux !

  5. Céline

    dit :

    Pas de e à encore, c’est une licence poétique : ce sont des alexandrins, c’est-à-dire des vers de 12 syllabes: le e de encore est donc muet, c’est-à-dire non prononcé: dans ce cas, puisqu’il s’agit d’un poème, on peut ne pas écrire le e final de encore.

  6. BEAU

    dit :

    Bonjour, je voudrais savoir pourquoi il n’y as pas de « e » à « encor ». Merci

  7. Les poésie

    dit :

    Impossible à apprendre.

  8. Yanis

    dit :

    Je ne vois pas ce qu’il y a de beau là dedans. Il est impossible à apprendre.

  9. Lydie Martin

    dit :

    J’adore cette poésie

  10. Brigitte D de Boisseguin

    dit :

    Simple et emouvant! transportee des les premiers mots vers un touchant voyage…

  11. Michel Melchionne

    dit :

    Merveilleux et immense !

  12. Titouan Le Nepvou

    dit :

    Elle est un peu dur mais en même temps elle est facile, mais moi qui n’aime pas la poésie, je l’aime bien quand même.

  13. Mélodie Grecier

    dit :

    Waaaouh, je ne savais pas qu’une femme comme toi était supérstitieuse. Quel beau poème !

  14. Michelle

    dit :

    J’adore cette poésie.
    Splendide

  15. Audrey

    dit :

    Poème très facile à apprendre et simple à comprendre. Pas trop long non plus, juste ce qu’il faut pour bien faire. 😉

  16. Giroudon Roger

    dit :

    Magnifique. Je le découvre car ma petite fille l’étudie en classe. C’est un cliché très réel

  17. juvin

    dit :

    C’est pas mal du tout !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *