Choeur d’amour

Gérard de Nerval

Ici l’on passe
Des jours enchantés !
L’ennui s’efface
Aux coeurs attristés
Comme la trace
Des flots agités.

Heure frivole
Et qu’il faut saisir,
Passion folle
Qui n’est qu’un désir,
Et qui s’envole
Après le plaisir !

Gérard de Nerval, Odelettes

Imprimer ce poème

Un commentaire sur “Choeur d’amour”

  1. pitteman marc

    dit :

    Je trouve ça émouvant. C’est bien écrit et bien pensé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *