Fantasmagorie d’un suicide annoncé

Sybille Rembard

à P.

Naissance virginale
Mise en scène parfaite
Ton ombre torturée par la passion
virevolte dans la lanterne magique
La tempe éclatée, le pistolet à la main
les lettres froidement rédigées
Une mélodie hypnotique et fascinante retentit
bande son de cette macabre découverte

L’incantation peut commencer
La danse de minuit à la lueur du feu
rituel inconscient obscur envoutant
symphonie des ténèbres
aux pas artificiels des danseurs survoltés
exorcise ton amour sorcier

Tu es partie

Ton nom je ne le prononcerai plus jamais
Je te laisserai reposer dans le silence froid
ultime désespoir

Sybille Rembard, 2011

Imprimer ce poème

2 commentaires sur “Fantasmagorie d’un suicide annoncé”

  1. ben ktm

    dit :

    Elle la fait quand?

  2. zolander

    dit :

    Tres beau poème!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *