Un jardin sous mes mots

Francis Etienne Sicard

Roses, jasmins, iris, lilas, volubilis,
Cerisiers du Japon et jeunes arbousiers,
Colorant le matin de leurs chants printaniers
Adornent mon jardin de vivants ex libris.

Abeilles et frelons s’y disputant les lys,
Piétinent les pistils sans aucune pitié,
Alors que, s’échappant des pages d’un herbier,
Un papillon de nuit dévore un myosotis.

Solitaire et pensif, un arôme somnole
Sous le dais argenté d’un antique olivier,
Dont l’ombre de satin imite l’Acropole.

Dans mon jardin aussi, le soleil a planté
Une pure fontaine, comme un encrier,
Où je plonge ma plume et bois l’éternité.

Francis Etienne Sicard, 2009

Imprimer ce poème

9 commentaires sur “Un jardin sous mes mots”

  1. mat

    dit :

    C’est magnifique

  2. Anonyme

    dit :

    Vraiment super ce poème, mais il manque, selon moi, un peu plus de réalisme…

  3. explosif

    dit :

    C’est super! Je le prend pour mon dm.

  4. Aya

    dit :

    Je ne comprend pas la morale de ce poème et le rapport avec le titre. Pouvez-vous m’aider?

  5. Eth

    dit :

    Bien comme poesie

  6. Eli

    dit :

    Elle est bien comme poesie

  7. victor casanueva

    dit :

    Bravo un grand poete contemporaine. Il a choisi l’inspiration dans la magnifique Grece. Je partage son gout. Les poetes actuels me laissent froid.

  8. Gilbert Guyot

    dit :

    C’est magnifique !

  9. Marielle

    dit :

    « où je plonge ma plume et bois l’éternité »
    Quel talent !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *