Naissance

Esther Granek

Les opinions prêtes à servir
qu’on te ficelle en un bouquet
et que tu n’oserais flétrir
en tes propos ni en pensées,
toujours opinant du bonnet,
idolâtrant comme on respire
et peut-être inconscient du fait
ou refusant d’en convenir…
yeux dans les yeux regarde-les,
ces opinions prêtes à servir,
ces intouchables points de mire !
Et ne te laisse assujettir !
Et qu’importe ton désarroi !
Questionne-les ! Questionne-les
avec tes doutes et tes désirs,
avec tes craintes et tes émois
et tout ce qui sommeille en toi !

Et à toi-même tu naîtras !

Esther Granek, Synthèses, 2009

Imprimer ce poème

2 commentaires sur “Naissance”

  1. Other Rutebeuf

    dit :

    Lucidité! Et donc souffrance….

  2. François

    dit :

    À quelle courant littéraire appartient Esther Granek svp ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *