Tu te racontes

Esther Granek

Tu te racontes sans le savoir
même quand tu poses et fais semblant.
Tes gestes sont comme le miroir
de tes pensées d’hier, de maintenant.

De toi tu n’arrêtes de parler
tout en ne cessant de te taire.
Tu es, malgré toi, livre ouvert
qui traduit ton langage codé.

Souvent rien qu’un tic te résume.
En lui s’abrite ton amertume
et dans chacun de tes mouvements
tu trahis tes rêves latents.

Pourtant tu te tiens sur tes gardes
et à personne ne te confies.
A quoi cela sert-il, ma fille ?
puisque tous tes secrets bavardent…

Esther Granek, Ballades et réflexions à ma façon, 1978

Imprimer ce poème

8 commentaires sur “Tu te racontes”

  1. doux62

    dit :

    Le mot ment de l’avoir choisi; de hier ou de demain il évoque autre chose. De celui qui l’écrit, de celui qui le dit, a celui qui l’entend a celui qui le lis; tour a tour la terre ferme plaide contre le mal de mer. Chacun croit voir la vérité qu’il lui faut: flemme sécurité confort… ne pas se perdre, ne pas s’y perdre.

  2. Annette Freyne

    dit :

    Un visage et ses expressions parlent mais nous ne prenons plus assez de temps pour se regarder tout simplement… naissent des incompréhensions… ce poème remet bien en question… merci pour tous ces bons moments passés à les lire et nous instruire.

  3. Laure

    dit :

    Ce poème interpelle sur la façon de se comporter avec les siens… Être davantage attentif et bienveillant parce qu’on a parfois des idées préconçues. Un visage et des expressions parlent comme un livre ouvert.

  4. Chris angel

    dit :

    J’apprécie ce poème. Qui me pousse à réfléchir sur moi et l’autre à la fois. Un poème qui me donne folle envie de mieux observer mes proches afin de mieux les cerner pour profiter de la vie avec eux.

  5. huberte29

    dit :

    Il faut toujours être attentif à « l’autre » afin de le connaître avant que de s’en faire connaître.

  6. Marie Christine BODI KONAN

    dit :

    Ces vers que je viens de m’abreuver, me prouvent que tout être humain que nous sommes est un livre ouvert; à chacun de savoir comprendre et mener à bien sa cohabitation. Lorsque je rencontre quelqu’un pour la première fois, la première impression que je me fais par rapport à cette personne ne me trompe pas, jusqu’à ce jour. Merci pour vos beaux poèmes qui font vivre.

  7. Mimi Laura

    dit :

    si je comprends bien,chacun de nos faits et gestes nous livre à notre entourage et leur permettent de nous connaître,de déchiffrer nos pensées sans dire un mot????

  8. Nilou

    dit :

    ça veut dire, que chaque mouvement que l’on fait représente ce que l’on est (ou nous tracasse) ??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *