Le défilé

Esther Granek

Ils vont et viennent à n’en finir.
Le revoilà le défilé
de souvenirs, bons et mauvais,
ou mornes ou tristes, ou qui font rire.
On est seul avec son passé.

Tous ces souvenirs sont en fête.
Ils tiennent le haut du pavé.
Et toujours prêts à grimacer,
ils font de vous ce que vous êtes.
On est seul avec son passé.

Il en est qu’on enfouirait
dans la pénombre des années.
Il en est qu’on ne sortirait
que pour leur faire un pied de nez.
On est seul avec son passé.

Il en est qui se chanteraient.
Ils sont écrins pleins de lumière.
Ils sont bouées, ils sont repères.
Qu’il est doux de s’y accrocher !
On est seul avec son passé.

Esther Granek, Synthèses, 2009

Imprimer ce poème

Un commentaire sur “Le défilé”

  1. ATOURE

    dit :

    Tout simplement philosophiquement magnifique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *