Beauté des femmes…

Paul Verlaine

Beauté des femmes, leur faiblesse, et ces mains pâles
Qui font souvent le bien et peuvent tout le mal,
Et ces yeux, où plus rien ne reste d’animal
Que juste assez pour dire : « assez » aux fureurs mâles !

Et toujours, maternelle endormeuse des râles,
Même quand elle ment, cette voix ! Matinal
Appel, ou chant bien doux à vêpre, ou frais signal,
Ou beau sanglot qui va mourir au pli des châles !…

Hommes durs ! Vie atroce et laide d’ici-bas !
Ah ! que du moins, loin des baisers et des combats,
Quelque chose demeure un peu sur la montagne,

Quelque chose du cœur enfantin et subtil,
Bonté, respect ! Car, qu’est-ce qui nous accompagne,
Et vraiment, quand la mort viendra, que reste-t-il ?

Paul Verlaine, Sagesse (1881)

Imprimer ce poème

15 commentaires sur “Beauté des femmes…”

  1. beaute pour les femmes

    dit :

    En 2016, seuls quelques hommes ont compris que la fragilité douce des filles contenait une puissance indescriptible.

  2. jac

    dit :

    Magnifique et tellement vrai.

  3. Casimir

    dit :

    Hmmmmmm intéressant ce poème

  4. Katinou

    dit :

    Hommes durs ! Vie atroce et l’aide d’ici-bas ! Pourquoi est-ce toujours d’actualité ? N’apprenons-nous jamais des erreurs du passé ? Pourquoi les hommes sont ils toujours aussi durs ?

  5. Willy Larcher

    dit :

    En 2016, très peu sont les hommes qui ont compris la que la douce fragilité des femmes contenait une puissance indescriptible. Je vous aime, femmes… Vous êtes incontournables.

  6. Dan

    dit :

    Sensationnel et magnifique tel l’auteur lui même.

  7. Stanislas

    dit :

    Un poème parfait, et masqué de compréhension du sens des vers.
    Je kif bien les vers. Car la beauté feminine est éphémère et pourquoi l homme s agite t-il alors?

  8. oceariel

    dit :

    quelqu’un aurait une idée de la fonction de cette poésie s’il vous plaît? (expressive, argumentative, didactique ou esthétique) merci!

  9. lola

    dit :

    Très beau et très vrai

  10. Wundele

    dit :

    Aux plis des châles, tant de malice et de fragilité
    Au loin cependant une montagne se dessine comme dernier asile

  11. salma

    dit :

    Quelle joie de voir de telles expressions …

  12. Prisca

    dit :

    J’aime quand il dit: qui font souvent le bien et peuvent tout le mal!!!

  13. Eva

    dit :

    très BEAU poème tu veux dire ?

  14. Za Flyman

    dit :

    J’aime quand il dit: » même quand elle ment », pour expliquer la voix trompeuse de la femme, et quand il parle des mains de la femme, les mains que peuvent tout le mal.

  15. loyala

    dit :

    Trés baux poème, magnifique……

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *