Walcourt

Paul Verlaine

Briques et tuiles,
Ô les charmants
Petits asiles
Pour les amants !

Houblons et vignes,
Feuilles et fleurs,
Tentes insignes
Des francs buveurs !

Guinguettes claires,
Bières, clameurs,
Servantes chères
À tous fumeurs !

Gares prochaines,
Gais chemins grands…
Quelles aubaines,
Bons juifs-errants !

Juillet 1872

Paul Verlaine, Romances sans paroles (Paysages Belges), 1874

Imprimer ce poème

22 commentaires sur “Walcourt”

  1. kheira

    dit :

    Bonjour, j’ai choisi le poeme de Paul Verlaine car il décrivait beaucoup le paysage. Cepandant je dois trouver une oeuvre d’art (un tableaux) qui lui fait echos mais je ne sais pas quoi prendre. « Un voyageur arabe dans le desert » de Tony Binder, mais je ne vois pas quel est le rapport entre ses 2 œuvres. Voila, j’espere que vous pourrez m’aider. Merci d’avance.

  2. Coucou

    dit :

    Ce poème est en effet un chef d’oeuvre, le poème me donne envie de voyager dans l’infini et l’au délà. Je vous aime Paul Verlaine.

  3. bgmat

    dit :

    Bon sonnet, un peu court mais ça nous fait rêver.

  4. Couty Léo

    dit :

    C’est le même que Paysages Belges de Paul Verlaine

  5. Theophile

    dit :

    Un poème très beau qui nous donne envie de voyager, mais je n’arrive pas à choisir pour mon anthologie de poèmes sur le voyage. Il y a trop de choix et trop de beaux poèmes.

  6. Angelique Kaneb

    dit :

    Il est un peu péjoratif quand même.

  7. Une fille lambda

    dit :

    Ce poème est sympa et merci à Verlaine de l’avoir fait parce que je m’en sers pour un recueil en Français !

  8. Rachid de mot passant

    dit :

    « Juifs-errants »… anti-sémite!

  9. dragpir13

    dit :

    Il est magnifique

  10. quelqu’un

    dit :

    Joli poème. Un peu de vocabulaire voyons ! Ce n’est la point digne de M. Verlaine !

  11. Trynokz

    dit :

    Magnifique

  12. Melode

    dit :

    Moi je ne comprend pas le poème malgré vos explications.

  13. Soufiane

    dit :

    Ce poème de Verlaine est un chef d’oeuvre. Formé de 4 strophes, chacune de 4 vers, avec des rimes croisées et une alternance entre rime féminine et masculine, ce poème sans verbe décrit la joie qu’éprouve Verlaine dans son voyage (gais chemins grand) avec son ami Rimbaud.

  14. mirco

    dit :

    Joli poème

  15. ZouZou

    dit :

    Ce poème raconte le voyage de Paul Verlaine avec Rimbaud dans un train et Paul Verlaine écrit petit à petit ce qu’il voit par la fenêtre de son wagon. Par exemple, il dit qu’il voit des briques et des tuiles au début et à la fin il voit la gare, ce qui signifie qu’il est arrivé.

  16. cherifi

    dit :

    Joli poème.

  17. Salim Hamadi

    dit :

    Il n’y a rien à comprendre, tout est à sentir. Immense Verlaine… au vent mauvais…

  18. Jean

    dit :

    J’adore

  19. abc

    dit :

    « bons juifs-errants » désigne un personnage légendaire condamné à éternellement errer pour ne pas avoir secouru le christ lors de son chemin de croix. C’est donc un personnage maudit dont Verlaine détourne la signification en ajoutant l’adjectif « bon ». Voila, j’espère t’avoie aidé.

  20. Laura

    dit :

    Bien !

  21. malungu bénie

    dit :

    Joli poème !

  22. Luciana

    dit :

    Je n’ai pas trop compris le sens du dernier vers, « Bons juifs-errants », si quelqu’un a compris, peut-il me l’expliquer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *