Emblème

Kamal Zerdoumi

Quand tant d’autres continuent
d’offrir des fleurs
tes larmes
pétales de l’âme
ont séché
Les cris de détresse
t’ont rendu insensible
aux caresses
des femmes
aux morsures des flammes
Inhumain comme les drames
et l’horreur indicible
tu es cette immense clameur
face à la cruauté des hommes
et l’indifférence du ciel
Quand tant d’autres meurent
pour rien
au nom du Mal
ou du Bien
tu trouves normal
d’être ce fantôme essentiel
qui hante
les ruines de nos consciences

Kamal Zerdoumi, 2022

Imprimer ce poème

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.