Tension

Kamal Zerdoumi

La bête ivre de douleur
tire sur sa chaîne
sa pesanteur
à la vue de l’éternel passage
des oiseaux, du vent
et des nuages
Son imagination les suit
battements d’ailes, souffle
où formes étranges
Ainsi naît le poète
entre impossible essor
et élévation
Esclave du sort
affranchi de la mort

Kamal Zerdoumi, 2021

Imprimer ce poème

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.