Mésanges d’amour

Dominique Bernier

Au détour d’un printemps, dans un silence parfait,
Curieuses et décidées au charme d’une glycine,
Elles espèrent en silence, la nichée engagée
Dans le secret des fleurs complices et voisines,

Pas un souffle de vent ne vient troubler l’audace
D’un passereau précieux, d’un oisillon braillard,
Pas l’ombre d’un sujet n’ose troubler la place
De ces instants fragiles qui accrochent les regards.

Ainsi, nait le doux message de liberté de l’oiseau,
Il anime le précieux envol d’un printemps fragile
Ainsi nait l’espoir d’un été aux accents de tourtereaux

Il traverse les âges dans une valse d’aller retours,
Ou la vie nous guide vers une harmonie perfectible
Et créée un message de bonheur pour une vie d’amour.

Dominique Bernier, 2014

Imprimer ce poème

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *