N’obéis pas

Edouard J. Maunick

quand on t’ordonne
de tirer
sur la foule
terrorisée
atterrée.
N’obéis pas
même si cela doit
te coûter la vie.
N’obéis pas
quand on te dit
d’agir
contre ta conscience.
N’obéissons plus
à la voix
de l’ignominie.
C’est seulement ainsi,
par cette rébellion,
que le cours des choses
commencera à changer
sur la terre.

Edouard J. Maunick, 1996

Imprimer ce poème

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.