L’oeil de l’utopie

Laetitia Sioen

Je voulais regarder le silence
Dans l’œil de l’utopie
Accroché à mon coeur
Je n’y renonçais pas

Je voulais soigner les plaies
Arrachées à nos corps
Balayer la souffrance
De toutes nos petites histoires

Celles qui nous ont blessées
Celles qui nous ont gravées
Celles qui m’ont martelé
Celles qui t’ont malmené

Je voulais regarder l’orage
Arrosé par nos larmes
Laver nos existantes
De toutes nos pensées foudres

J’ai marché sur un fil
Dans l’ombre du destin
Et trouvé en chemin
Mon éternelle promesse

Je voudrais remplir l’instant
Le courage d’un vertige
La candeur d’une rencontre
Loin des plus hautes sphères

Je saurais aimer encore
Poser mes pieds à terre
Amarrer les nuages
Et voler avec toi

Laetitia Sioen, 2020

Imprimer ce poème

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.