Dessiner la nature

Bertrand Naivin

Dessiner la nature
faire d’un peuplier
ce peuplier
avec ses gloires ses défaites
ses raisons d’espérer
ses regrets
ses milliers de petites mains
fébriles
impatientes
d’applaudir l’arrivée du jour
retracer une à une
leur délicatesse silencieuse
Ecouter chaque creux
chaque amas de feuilles noires
être de chaque vibration
fêter la palpitation
Se fondre dans chaque trait
et la laisser passer
la menace de la guêpe
pour écrire sous la dictée
la perfection modeste d’un lever de soleil en Dordogne
et se dire qu’aujourd’hui encore
on essaiera de vivre au mieux

Bertrand Naivin, 2020

Imprimer ce poème

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.