Agnus dei

Kamal Zerdoumi

Ils étaient entrés dans cette église
s’étaient signés
quelques gouttes d’eau bénite
par fidélité
à sa Lumière
Puis
s’étaient absorbés dans la prière
dans cette Maison
où règnent le silence
que l’âme aime tant
Avant peut-être
avaient-ils allumé
des cierges
par amour de la Vierge ?
Le couteau surgi de nulle part
injure de sang
à la pureté des lieux
œuvre d’une créature sans Dieu
témoignait de la folie du monde
par trois crimes immondes
Trinité des martyrs
êtres ordinaires
sacrifiés sur l’autel
du non-sens
quand finira l’universelle démence ?

Kamal Zerdoumi, 2020

Imprimer ce poème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *