Défaite

Kamal Zerdoumi

Au vent du soir
s’agitent les paroles
dans la bouche du silence
elles veulent éclore
briser leur coquille
dans leur conscience
soudaine
d’être au monde
mais quelque chose
quelque chose
un esprit malin
leur susurre :
« l’enfer c’est le langage »
Les paroles se racornissent
et leurs cendres
tombent dans la bouche
Leur goût
rappelle ce peu que nous sommes
nous poètes tantôt hommes
tantôt mages
rêveurs échevelés
sorcières et leur chaudron
où bouillonnent
des mirages

Kamal Zerdoumi, 2020

Imprimer ce poème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *