Savane

Kamal Zerdoumi

La bête aux cornes spiralées
attend dans la lumière
l’homme à l’âme de pierre
et aux yeux d’aveugle-né
Le coup de feu se dissout
dans l’air impassible
pendant que tombe
l’innocent
sur le sol d’Afrique

La beauté
De tout temps
en tous lieux
prise pour cible
étanche la soif
de sang
et fait danser
les dieux

Kamal Zerdoumi, 2020

Imprimer ce poème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *